Marvel contre DC : le guide complet des 20 crossovers Marvel-DC Comics !

Batman et Daredevil (2000)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

Dans Batman/Daredevil: King of New York de DC comics écrit par Alan Grant et illustré par Eduardo Barreto, les 2 héros éponymes tentent de s’interposer entre le Caïd et l’Épouvantail de DC Comics. En effet, ce dernier a – avec l’aide de Catwoman – réussi à détourner les hommes et les armes du Caïd. Celui-ci doit reconquérir seul son empire et attaque l’Epouvantail de front. Batman tente de freiner la masse de muscles qu’est Wilson Fisk, tandis que l’Epouvantail teste son fameux gaz contre l’Homme sans peur.
En VF : Batman Hors Série 13 (Semic)

 

 

Gen¹³ et les 4 Fantastiques (2001)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

Les héros Marvel ont déjà rencontré dans de précédentes aventures les personnages Wildstorm, notamment sur la tétralogie WildC.A.T.S / X-Men ou lors de la conclusion de Heroes Reborn où leurs mondes sont fusionnés. Cependant, Gen¹³/Fantastic Four est le seul crossover entre Marvel et Wildstorm publié après le rachat de Wildstorm par DC en 1999. Présentée par Stan et Jim Lee, l’histoire porte principalement sur la mascotte de Gen13, Queelocke, sorte de créature alien. Alors que la jeune équipe fait du tourisme à New York, leur animal s’évade mais est intercepté par Spider-Man et Johnny Storm qui le ramènent au Baxter Building. Queelocke grandit de plus en plus et finit par s’évader, causant une panique générale alors qu’une créature identique débarque sur l’East River.
En VF : Gen13 Hors Série 12 (Semic)

 

 

JLA/Avengers (2003)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

JLA/Avengers marque la dernière collaboration entre DC et Marvel avant que ceux-ci reprennent une relation d’adversaires plutôt que de rivaux : le départ de Jenette Khan de la présidence de DC n’est probablement pas étranger à la fin de ce partenariat dont elle était l’une des artisans. Cependant, ce partenariat s’achève sur un travail de qualité, confié à l’orfèvre Kurt Busiek, grand connaisseur de comics et à George Pérez, artiste émérite qui a de plus une revanche à prendre après le fiasco du projet Justice League/Avengers (lire plus haut). La série a failli être publiée dans les revues JLA et Avengers écrites par Mark Waid et Kurt Busiek, mais aucun accord n’a pu être trouvé. Krona, membre des Gardiens de l’Univers chez DC, cherche à connaître les secrets de la Création. Le Grand Maître, Doyen de l’univers Marvel, lui indique que Galactus est le seul être ayant survécu à la mort de la précédente réalité mais que la quête de Krona risque de mener à sa destruction. Les deux entités décident d’un affrontement entre la JLA et les Avengers pour décider de la suite. Cependant, lorsque Krona brise leur accord, le Grand Maître fusionne les deux mondes. Seule l’union des deux équipes les plus puissantes des deux univers permettra d’empêcher Krona d’arriver à ses fins… Le mot d’ordre pour ce dernier crossover en date est le fan service : Kurt Busiek insère des références innombrables à l’histoire des personnages DC et Marvel. L’histoire elle-même n’est pas d’une folle originalité : le plan du Grand Maître a été déjà vue dans Le Tournoi des Champions et d’autres histoires qui l’utilisent, les affrontements DC et Marvel avec pour enjeu la survie de leur monde a déjà été utilisée dans DC vs Marvel et même la fusion des 2 mondes (sans amalgame) est un ressort narratif du crossover Ultraforce/Avengers. Néanmoins, l’image d’un Superman brandissant à la fois Mjolnir et le bouclier de Captain America aura marqué les esprits. On notera pour finir que les séries DC se souviendront de cette saga, qui aura des suites dans le titre JLA ainsi que dans la série hebdomadaire Trinity. JLA/Avengers est certes un chant du cygne pour les crossovers DC/Marvel mais également un bouquet final difficile à égaler.
En VF : JLA/Avengers 1 à 4 (Semic)

À LIRE AUSSI : 15 personnages DC Comics qui pourraient DÉFONCER THANOS (dont 1 qui l’a DÉJÀ fait) !




À LIRE AUSSI

Habibi
Comics

Habibi, un conte orientaliste tout en contraste [critique]

Avec Habibi, Craig Thompson livre un récit oscillant entre noirceur et onirisme au travers d’un monumental roman graphique abordant des thèmes aussi variés que le pouvoir, la place des femmes, l’écologie, les croyances, ou l’exclusion. [...]
A propos JB 13 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.