Marvel contre DC : le guide complet des 20 crossovers Marvel-DC Comics !

Batman et Captain America (1996)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

John Byrne signe Batman and Captain America, 2nd crossover publié par DC Comics. L’action se passe en janvier 1945. Pendant qu’à Gotham, Batman et Robin tentent de déjouer les attentats du Joker, Captain America affronte avec le Sergent Rock et l’Easy Company les machines infernales des nazis. Lorsque des fuites sur le projet secret d’Oppenheimer sont révélées, l’armée soupçonne Bruce Wayne et ordonne à Captain America de le surveiller tout en lui servant de garde du corps. Ils ignorent cependant que le Joker s’est allié à Crâne Rouge… Assez surprenant, Batman and Captain America ne donne pas à Batman le tempérament sombre qui lui est aujourd’hui associé, mais plutôt son côté Silver Age. Un point notable de ce numéro est qu’il servira de prologue à la saga Superman & Batman : Generations de John Byrne.
En VF : Batman Hors Série 7 (Semic)

 

 

DC/Marvel: All Access et Unlimited Access (1997)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

DC/Marvel : All Access est publié par DC Comics, écrit encore une fois par Ron Marz et illustré par Jackson « Butch » Guice et Joe Rubinstein. L’histoire revient sur le personnage clé de DC vs Marvel, à savoir Axel alias Access. Celui-ci peut en effet voyager d’un monde à l’autre, ce qui s’avère utile lorsque Venom et le Scorpion apparaissent à Metropolis et à Gotham. Avec l’aide de Batman, Access suspecte le Doctor Strange. Les X-Men interviennent, et la confrontation dégénère entre un combat entre les mutants de Marvel et la JLA. Au même moment, le Docteur Strangefate émerge à nouveau. Inoffensive, cette série permet de conclure la romance entre Jubilee et Tim Drake et de créer un univers propre aux personnages d’Amalgam… Une autre mini-série, cette fois publiée par Marvel, lui fait suite. Unlimited Access, de Karl Kesel et Pat Oliffe s’intéresse à nouveau à Axel qui se découvre la capacité de voyager dans le temps en plus de passer d’un univers à l’autre, mais attire l’attention de Darkseid. Lorsque celui-ci s’allie à Magneto, Axel doit fusionner en urgence la Young Justice et les Nouveaux X-Men. Les auteurs s’amusent surtout ici à multiplier les alliances improbables : Two Gun Kid et Jonah Hex, La Legion des Super-Héros et les X-Men vieillissants de Days of Future Past, etc. Une 2nde vague de one-shots publiés pour moitié par DC et pour le reste par Marvel est également lancée, cette fois sans contexte narratif. On retient notamment le concept de Lobo The Duck, rencontre inattendue entre Howard le Canard et Lobo, ainsi que le sublime Thorion of the New Asgods qui réunit les personnages de Thor et d’Orion créés par Jack Kirby sous les dessins de John Romita Jr. Pour l’anecdote, en VF, la publication s’est également retrouvée divisée entre Semic, qui détenait les droits de séries DC, et Marvel France/Panini Comics.
En VF : DC vs Marvel 10 à 14 (Semic) et Marvel Crossover 9 à 11 (Panini Comics)

 

 

Daredevil contre Batman (1997)

(image © Marvel Comics, DC Comics)

L’équipe en charge de Daredevil, D.G. Chichester et Scott McDaniel, s’occupe pour Marvel de la rencontre entre les 2 justiciers urbains. Ceux-ci ont quelques difficultés à agir de concert lorsque Two-Faces et Mister Hyde viennent à New York voler une technologie d’avant-garde aux entreprises de Bruce Wayne. Peu de chose à dire de Daredevil/Batman: Eye for an Eye si ce n’est la création d’un passé commun entre Harvey Dent et Matt Murdock. On notera cependant qu’après l’initiative DC vs Marvel, les crossovers reprennent l’idée d’une terre commune à tous les personnages.
En VF : Marvel Crossover 3 (Panini Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 13 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.