Hachette la collection Deadpool numéro 1 : deux miniséries Deadpool pour 3,99 €, est-ce que ça vaut le coup ? [avis]

(image © Marvel Comics)

Depuis le 21 mars 2019, Hachette lance une collection consacrée à l’antihéros le plus fou de Marvel : Deadpool ! Et le 1er numéro est une véritable réussite !
■par Doop

 

(image © Marvel Comics)

 

À LIRE AUSSI : Le passé tragique de Deadpool révélé dans Flash-back, un album délirant !
Sérieux, une collection Deadpool ? Oui, car Deadpool est un personnage qui cartonne en France, c’est un fait. Et à l’instar des collections rouges et noires très réussies, les éditions Hachette décident donc de surfer sur la popularité de cet antihéros. Voici donc une collection Deadpool en… 80 volumes ! Il fallait oser ! Chaque livre contient des interviews exclusives des créateurs ainsi que des croquis préparatoires, des couvertures variantes et des bonus exclusifs. Le pari est assez audacieux pour ne pas le tenter ! Le rythme de parution est classique : un volume tous les 15 jours avec des 1ers numéros à un prix très bas (le tome 1 est à 3,99 €). En vous abonnant dès les 4 premiers numéros, vous profitez de cadeaux exclusifs : mugs, numéros gratuits, dvd du film, etc. Sincèrement, pour un lancement, le tome 1 de la collection Deadpool propose 2 très bonnes mini-séries qui plus est indépendantes et autonomes.

 

(image © Marvel Comics)

 

Deadpool massacre l’univers Marvel

À LIRE AUSSI : Quand Deadpool déglingue la continuité Marvel (Fraction de seconde, la review)
Je dois vous avouer qu’au 1er abord, Deadpool massacre Marvel ne m’inspirait guère : Cullen Bunn ne m’avait pas vraiment convaincu jusqu’alors. De plus, Deadpool décimant l’univers Marvel, c’est très très loin du genre de comics que j’apprécie. Mais la présence du dessinateur Dalibor Talajic me tente bien. Et contre toute attente donc, Deadpool massacre Marvel est une très bonne mini-série. Comme son titre l’indique, elle nous raconte les aventures d’un Deadpool issu d’une dimension parallèle qui décide de massacrer tous les héros et tous les vilains. Le clin d’œil à Punisher Kills The Marvel Universe de Garth Ennis et Dougie Braithwaite est bien sûr évident. Pourtant, à mon avis, ça commence assez mal : à cause d’une mauvaise manipulation mentale, un vilain de 2nde zone transforme Deadpool en tueur sans foi ni loi. Mais il faut reconnaitre que la manière dont Deadpool extermine les personnages est plutôt bien trouvée. Cullen Bunn joue évidemment sur du le second degré personnage. Il n’y a pas de moments graves, intenses, tout est prétexte à rire. On peut craindre une certaine redondance au bout du 2e ou 3e meurtre, l’auteur ne se privant pas de scènes gores. Pourtant ça marche, même chez moi qui suis allergique à ce genre de choses ! J’avoue : j’ai beaucoup aimé ! Cullen Bunn introduit de nombreux éléments qui correspondent bien au personnage de Deadpool comme le fait que celui-ci brise le 4e mur ! Cette méthode permet de donner du rythme au récit et apporte une nouvelle dimension à ce qui n’aurait pu être qu’une pantalonnade de plus. La fin aussi est amusante : le lecteur va se rendre compte que la promesse du titre Deadpool massacre Marvel est loin d’être galvaudé. Quant à la partie graphique, elle est plutôt bonne, avec des assez sobres et une ligne claire qui se rapprochent d’un Goran Parlov. Deadpool massacre Marvel est donc très conseillée !

 

 

Deadpool massacre les classiques

Avec Deadpool massacre les classiques, on rentre complètement dans un récit qui brise en permanence le 4e mur. Deadpool se rend compte qu’en réalité, il ne peut pas tuer les personnages de comics, qui reviennent toujours à la vie ! Avec l’aide d’un ennemi classique des 4 Fantastiques, il décide donc d’accéder à l’univers des idées, là où il pourra exécuter tout ce qui passe sous son sabre ! Et c’est un festival de références littéraires plus jouissives les unes que les autres. Deadpool massacre les classiques est certainement l’une des meilleures miniséries Deadpool, loin, très loin, devant certaines aventures totalement décérébrées. C’est un petit bijou, avec un Dalibor Talajic beaucoup plus inspiré que dans la 1re partie. Certains passages sont vraiment à mourir de rire comme Moby Dick ou le Livre de la jungle. On pourra juste regretter une fin rapidement expédiée. Le bilan est donc très positif. Jetez-vous sur ce tome ! De plus, le tome 2 s’annonce prometteur avec les 1ers épisodes de Cable et Deadpool, l’excellente série de Fabian Nicieza : ce serait vraiment dommage de le rater !

À LIRE AUSSI : Les 7 meilleures aventures de Deadpool à lire (ou relire)

(image © Marvel Comics, Hachette)

Deadpool, la collection qui tue, numéro 1 : Deadpool massacre Marvel et Deadpool massacre les classiques) est un comics publié en France chez Hachette Collections. Pour ne rater aucun numéro, abonnez-vous à Deadpool : la collection qui tue.

FOCUS

America : le comics qui fait mal ! [avis]

par Stéphane Le Troëdec dans Comics 0

Sorti chez Graph Zeppelin, America propose un pitch de départ intéressant : une superhéroïne prête à tout pour continuer sa carrière, quitte à prendre des coups ! Malheureusement, le changement de dessinateur n’aide pas à [...]




A propos Doop 189 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.