Superhéros sur le divan : 10 persos de comics qui ont frôlé la FOLIE !

comics superhéros psy
(image © DC Comics, Marvel Comics)

Dans Heroes in Crisis, le lecteur découvre que Superman, Batman et Wonder Woman ont mis en place un sanctuaire automatisé pour soutenir psychologiquement les autres héros. Comme de juste, cette initiative s’avère catastrophique. De plus, les héros n’ont pas attendu cela pour consulter un thérapeute. Voici 10 héros qui ont cherché un soutien psychologique professionnel pour faire face à leurs démons !
■ par JB

 

Spider-Man : Syndrome du survivant

(image © Marvel Comics)

Dans la saga Parfums d’Enfance parue dans Spectacular Spider-Man n°178 à 184, Spider-Man doit faire face à une double menace. Vermine, un adversaire qui lui rappelle avoir été enterré vivant par Kraven, s’est échappé. De plus, Harry Osborn cède à ses démons et redevient le Bouffon Vert. Obéissant à la mémoire de son père, Harry soumet Peter Parker à un gaz psychotrope qui déclenche chez le héros des visions d’horreur. Spider-Man voit les tombes de tous les amis et ennemis qu’il a perdu. Kraven, Nathan Lubeski, Ned Leeds, Norman Osborn, Georges et Gwen Stacy… Il tente de trouver refuge auprès de la sépulture de Ben Parker lorsqu’il sent approcher 2 autres disparus : Richard et Mary Parker. Peter craque à ce moment-là, assomme Harry Osborn sans s’en rendre compte. Spider-Man traverse New York visage découvert jusqu’au bureau d’Ashley Kafka, la psychiatre de Vermine. Dans Spectacular Spider-Man n°182, le Dr Kafka l’aide à surmonter son traumatisme. Elle lui fait faire face à sa peur, et le pousse à accepter l’enfant en lui qui refuse la mort de ses parents. Spider-Man s’est en effet reproché leur décès toutes ces années. Croire qu’il avait causé leur mort lui permettait de créer un contrôle sur une situation qui lui échappait. Contrairement à Harry Osborn et à Vermine, Spider-Man parvient à dépasser les traumatismes de son enfance.

 

 

Hulk : Trouble de stress post-traumatique après un viol

(image © Marvel Comics)

Il va sans dire qu’être le thérapeute de Hulk n’est pas un travail de tout repos. Doc Samson est parvenu à stabiliser le géant vert dans une personnalité qui conjugue le savoir de Banner et la force de Hulk. Si l’on croit d’abord qu’il s’agit du véritable Bruce Banner, cette version de Hulk s’avère finalement être une autre personnalité surnommée Le Prof. Hulk continue à suivre une thérapie auprès de Doc Samson, mais la néglige au point de ne venir que sous forme d’hologramme. Léonard Samson est sur le point de jeter l’éponge dans Incredible Hulk n°417 lorsque Hulk vient en personne dans son cabinet, dans un état second. Le Prof finit par s’effondrer en larmes devant Doc Samson, le suppliant de l’aider. En effet, il vient d’aller dans un futur dystopique, celui de Future Imperfect, afin d’y affronter le Hulk tyrannique qu’il risque de devenir. Le Maestro, son moi futur, a vaincu Hulk en combat en lui brisant la nuque. Cela n’a pas tué le héros mais l’a paralysé. Le Maestro a œuvré pour briser psychologiquement Hulk, en envoyant une esclave violer ce dernier. Devant Doc Samson, Hulk manifeste plusieurs comportements typiques : hystérie, confusion et larmes. Cet événement marque le début d’une chute du héros qui devient sujet à des sautes d’humeur de plus en plus fréquentes. Il craque et cède à la rage en voyant Betty blessée lors de la chute du Panthéon puis abattue par un militaire. En voyant le Maestro, Hulk a également reconnu son père, meurtrier de sa mère. Chaque nouvelle crise de rage va le rapprocher de ce dernier jusqu’à ce qu’il blesse grièvement Rick Jones.

 

LIRE AUSSI : 12 scènes érotiques ET polémiques dans les comics mainstream

comics érotiques
(images © DC Comics, Dark Horse)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 194 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.