DC COMICS : Les 10 PATIENTS les plus DÉRANGEANTS de l’asile d’Arkham

Abattoir

(image : © DC Comics)

Lorsque l’on découvre Arnold Etkar, il est déjà interné à l’asile d’Arkham pour le meurtre sauvage de 19 personnes. Il a écorché la peau de ses victimes, pensant être ainsi capable de dévorer leurs âmes ! Grâce à la complicité de l’un des gardiens, le criminel, surnommé Abattoir, s’évade. Batman le poursuit jusqu’à la crypte familiale, où Abattoir pense absorber les mânes de ces ancêtres. Abattoir se retrouve à Arkham, mais trouve à nouveau un moyen d’échapper à la vigilance des gardiens. Il commet différents crimes avant de retourner à l’asile pour se forger un alibi. Batman l’arrête à nouveau. Cependant, ces combats épuisent Batman et le laissent vulnérable lorsque Bane libère les patients d’Arkham, dont Abattoir et se rend chez Bruce Wayne pour le briser. C’est un autre Batman, plus violent, qui prend sa place. Le problème, c’est que Jean-Paul Valley a ses propres démons. Il abandonne l’une des victimes d’Abattoir à sa mort pour poursuivre ce dernier. Lorsqu’Abattoir lui-même se retrouve en danger de mort, Valley le laisse tomber dans une cuve de métal en fusion.

 

 

Mrs Chen

(image : © DC Comics)

Les n°35 à 39 de la série Batman de 2011 constituent le cœur du crossover Batman : Endgame. Durant cette histoire, le Joker répand son sérum sur Gotham qui bascule dans la folie. Il révèle également qu’il a infiltré le personnel de l’asile d’Arkham – relocalisé dans le manoir des Wayne – dont il libère les patients. Un groupe d’évadés, qui comptent 100 victimes avant leur internement, organisent une thérapie de groupe avec la Dr Mahreen Zaheer. Le Joker les a convertis à sa cause en leur racontant ses origines, différentes pour chacun. Durant cette session/enlèvement, chaque aliéné racontent sa propre histoire. Immanquablement, ils rendent le Joker responsable de leur folie. Tous à l’exception de la vieille Madame Chen. Muette depuis des années, cette frêle mamie a seulement partagé un fou-rire avec le Joker. En effet, celui-ci a vu clair en elle. Après avoir tué 14 personnes, elle s’est tue devant les questions des médecins, simulant la folie. Le Joker a apprécié cette fraude faite aux spécialistes d’Arkham ! La moins déséquilibré de ce groupe de tueur rejoint pourtant ses codétenus lorsqu’ils s’attaquent au Dr Zaheer.

 

LIRE AUSSI : 10 COUPLES DÉRANGEANTS et TOXIQUES de SUPERHÉROS dans les COMICS !

couples toxiques superhéros
(image © DC Comics, Marvel Comics)

 

Jeremiah Arkham

(image : © DC Comics)

L’Asile d’Arkham a tendance à rendre fous patients comme médecins. Nous avons déjà évoqué le cas du fondateur, Amadeus Arkham. Mais son descendant, Jeremiah Arkham, ne fait pas exception. Dès sa 1re apparition dans Batman: Shadow of the Bat, il se montre très influençable par ses patients. Mais il bascule véritablement dans la folie lors de Battle for the Cowl: Arkham Asylum et Arkham Reborn. Jeremiah prend en charge 3 patients personnellement. Mirror Man, ou Narcisse, amoureux de sa propre beauté. No Face, fils d’une mère obsédée par la perfection physique. Afin d’attirer son attention, il s’est collé un masque sur le visage. En le retirant de force, son père l’a accidentellement défiguré. Les muscles de son visage sans lèvres ni sourcils ne lui permettent plus de montrer quelque expression que ce soit. Myrna Freud, surnommée Hamburger Lady, a été défigurée. Elle craint désormais que la seule vue de son visage rende les gens fous. Le problème, c’est qu’aucun de ces patients n’existent ! Ils ne sont que le signe des troubles de la personnalité de Jeremiah Arkham qui prend l’identité de Black Mask. Lorsque Batman le démasque, Arkham rejoint ses patients dans les cellules capitonnées de son asile. ■

 

LIRE AUSSI : BEURK : les 15 SUPERPOUVOIRS les plus DÉGOUTANTS des comics !

comics pouvoirs dégoûtants
(image © Marvel Comics, DC Comics)




A propos JB 195 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*