DC COMICS : Les 10 PATIENTS les plus DÉRANGEANTS de l’asile d’Arkham

Jigsaw Man

(image : © DC Comics)

Greg Roark n’a pas le sens du timing. Il intègre le personnel de l’asile d’Arkham comme gardien quelques jours avant le séisme qui dévaste Gotham. Le système de sécurité scelle l’asile, mais la porte de Killer Croc s’ouvre. Ce dernier libère le Joker, qui fait sortir les criminels les plus violents de la ville. Roark se retrouve l’otage des aliénés. Afin de décider qui va tuer le jeune gardien, les supervilains de Gotham se lancent dans un concours d’histoires. Celui ou celle dont l’histoire terrifie le plus Greg pourra le tuer. S’il refuse, Killer Croc lui pressera la tête comme un citron ! Au fil des histoires, Roark sent sa santé mentale s’effriter. Lorsqu’on lui demande de désigner le vainqueur, Greg s’écrie qu’ils le terrifient tous. Lorsque le personnel de sécurité arrive sur les lieux, ils ont la surprise de voir que tous les patients sont dans leurs cellules. Et ils découvrent Greg… Définitivement devenu dément, il a vu son corps scarifié par les détenus. Chacun s’est réservé une part de Greg. La tête et les mains pour le Joker, la jambe droite pour l’Epouvantail, le bassin pour le Riddler… Greg, qui se désigne dorénavant comme Jigsaw Man, l’Homme Puzzle, attend au fond d’une cellule que chacun vienne récupérer son dû.

 

 

Cornelius Stirk

(image : © DC Comics)

Le nommé Cornélius Stirk commence fort en tuant, à 16 ans, l’un de ses condisciples. Stirk passe les 16 années suivantes dans l’asile d’Arkham jusqu’à ce que les médecins le déclarent sain d’esprit après lui avoir diagnostiqué une insuffisance hypophysaire. Des médicaments devraient stabiliser son état et neutraliser ses accès de violence. Cornélius est d’accord, mais préfère les produits naturels. Il découvre 2 alternatives : son désordre hypophysaire lui donne des pouvoirs de suggestion, mais lui permet également de se nourrir de la peur d’autrui. D’autre part, Stirk dévore le cœur de ses victimes une fois qu’elles sont mortes de peur ! Dès sa libération d’Arkham, il s’attaque aux SDF de Gotham. Les cadavres mutilés qu’il laisse sur son passage mettent Batman sur sa trace. Le héros le neutralise et le renvoie à Arkham. Cependant, après plusieurs années de suggestion, Stirk hypnotise l’un des gardiens et le place en transe pendant qu’il massacre un auteur venu l’interviewer. Il se lance alors à la poursuite de la maire de Gotham. Mais cette cible lui résiste et aide Batman à le remettre en cellule.

 

 

LIRE AUSSI : 10 histoires COMPLÈTEMENT folles et OFFICIELLES… que DC COMICS veut vous faire oublier !

histoires oubliées DC Comics
(image © DC Comics)




A propos JB 195 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*