20 comics influencés par la culture BDSM !

Malice

malice susan richard FF comics bdsm bondage tenue
(image © Marvel Comics)

Savez-vous que Sue Richards est devenue la Femme Invisible après être devenue une dominatrice ? En effet, elle garde longtemps le pseudonyme de la Fille Invisible. C’est alors qu’arrive Les Guerres Secrètes. La plupart des héros sont téléportés par le Beyonder pour se battre sur Battleworld. Sue, alors enceinte, reste sur Terre. Une fois l’affrontement terminé, Reed Richards et Johnny Storm reviennent, et la Chose est remplacée par Miss Hulk. Cependant, Sue fait une fausse couche. C’est ce moment de crise que choisit Psycho-Man pour inverser les sentiments de la Fille Invisible, qui devient Malice. Son identité cachée par un masque de cuir clouté, Sue Richards met KO Miss Hulk. Son amour devenu haine, elle agresse ensuite Mr Fantastic et la Torche Humaine. Elle sort de sa torpeur lorsque son époux la gifle. Ce geste volontairement macho vise à provoquer en elle une haine réelle qui déjoue ses sentiments factices. Malice ressurgit à plusieurs reprises. Lors d’Infinity War, elle confronte Sue Richards, et dit que cette dernière a besoin de sa force. Sue l’absorbe et devient plus agressive. Elle adopte également un look qui rappelle celui de Malice. Cette dernière sera finalement bannie avec l’aide de Franklin Richards.

 

 

Sunstone

sunstone comics bdsm bondage tenue
(image © Image Comics)

Loin des thématiques superhéroïques, le comics Sunstone s’oriente vers la romance entre 2 personnages. Véritable tranche de vie, Sunstone propose au lecteur de suivre Lisa Williams et Allison Carter, 2 jeunes femmes qui apprennent à se connaître via le prisme d’une relation dominante/soumise. La série est d’abord un web-comic par Stjepan Šejić sur sa page Deviant Art, avant d’être adapté sous la forme d’album. L’auteur/artiste rectifie quelques idées reçues en abordant plusieurs aspects de la communautés BDSM. Allison est une dominatrice avec ses propres doutes et sa timidité, la soumise Lisa a une personnalité assurée. Des personnages secondaires aiment alterner leur position dominant/dominé, pratique du « switch ». La série aborde ainsi la communauté BDSM de façon réaliste. Pour une alternative webcomics mêlant les codes du BDSM et des superhéros, voyez Collar 6 de Fiona Wallace. Attention : les 2 séries visent un public averti !

 

À LIRE AUSSI : À POIL ! 15 super-héros nus dans les comics mainstream !

 

Catwoman

catwoman comics bdsm bondage tenue
(image © DC Comics)

Avant les années 1980, Catwoman n’a que peu de rapport avec la communauté BDSM, malgré son utilisation quasi systématique du fouet. Dans sa saga Batman : Année Un, Frank Miller réinvente les origines de Bruce Wayne et d’autres personnages, dont Selina Kyle. Celle-ci devient une dominatrice et prostituée, le 1er n’impliquant pas nécessairement le 2d. Lorsque Batman menace une de ses amies Catwoman intervient pour la protéger. Deux ans plus tard, une série consacrée à Catwoman vient préciser la nouvelle version du personnage. Prostituée, Selina est tabassée par son maquereau. Un flic compatissant lui donne un contact, celui de Ted Grant alias Wildcat. Grant l’entraine à se défendre et à reconnaître ses points faibles, comme ses cheveux longs. Avec son nouveau look, Selina devient une dominatrice, et c’est pendant une session avec un client soumis qu’elle croise Bruce Wayne. Lorsque Batman fait son apparition, elle y trouve l’occasion de prendre sa revanche contre son maquereau. Elle utilise pour cela un costume fétichiste griffé par ses chats. La série de Jim Balent met en doute ces origines en les attribuant à une hallucination. Le passé de dominatrice de Selina est ensuite totalement mis de côté par le reboot qui suit Flashpoint.

À LIRE AUSSI : 12 scènes érotiques ET polémiques dans les comics mainstream

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 70 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.