10 créations ESSENTIELLES de WALLY WOOD !

wally wallace wood creations
(image © Marvel Comics, DC Comics, IDW)

Wallace « Wally » Wood est un artiste important de l’histoire des comics. Il est mis à l’honneur au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême de 2020 le temps d’une conférence animée par Christophe Colin. L’occasion pour celui-ci de mettre l’accent sur les 10 créations essentielles de Wally Wood !
■ par Christophe Colin

 

 

Né en 1927 et décédé en 1981, Wally Wood a été tour à tour lettreur, encreur, dessinateur et éditeur pour des maisons d’éditions comme DC Comics, EC Comics, Marvel Comics ou Tower Comics. Voici les 10 plus grandes créations de Wally Wood !

 

 

Le costume rouge de Daredevil

wally wallace wood creations
(image © Marvel Comics)

On doit aussi à Wally Wood un élément important de Daredevil. Cet artiste crée le costume rouge intégral du héros qui apparaît dans le 7e numéro de sa série en 1965. Cette tenue a la particularité de symboliser de manière concrète le démon d’Hell’s Kitchen, « La cuisine du Diable », le quartier de naissance du héros. Elle ne sera remplacée que temporairement par une sorte d’armure noire et rouge inventée par D.G Chichester et Scott McDaniel dans Fall From Grace en 1993 et 1994 dans les numéros 319 à 325 de sa série. Daredevil ne réutilise son ancien costume rouge qu’en 1995 à l’épisode 345 pour ne presque plus jamais le quitter.

 

 

Power Girl

wally wallace wood creations
(image © DC Comics)

Power Girl est une superhéroïne créée en janvier 1976 par Gerry Conway, Ric Estrada et Wally Wood dans le numéro 58 d’All Star Comics. Kara Zor L est la cousine de Superman dans une version alternative de la Terre nommée Terre 2. En arrivant sur cette Terre, elle adopte le nom de Karen Starr. On doit à Wally Wood sa forte poitrine, attribut féminin fort apprécié des lecteurs de comics masculins de tous âges. Power Girl apparait dans plusieurs séries de DC Comics en tant que 2nd rôle et a fait partie de la JSA et des Birds Of Prey. Elle est également l’héroïne de 2 séries éponymes en 1988 et de 2009 à 2011.

 

 

Cannon

wally wallace wood creations
(image © Fantagraphics Books)

L’espion américain John Cannon subit un lavage de cerveau de la part de Madame Toy et est conditionné pour devenir l’arme ultime des communistes. Il est capturé par la CIA qui tente d’annuler ce lavage de cerveau, ce qui le rend insensible et inhumain. Il opère ensuite pour le gouvernement américain dans une série de missions violentes ou satiriques vendues comme un étalage de femmes nues et de bourre-pifs bien sentis. Ce comics a d’abord été publiée dans Overseas Weekly avant de faire partie des 2 numéros de Heroes Inc. Presents Cannon et d’être traduite en français en intégralité par Komics Initiative.

 

À LIRE AUSSI : Les 20 superhéroïnes les plus sexy des séries TV !

superhéroines télé sexy
(image © Warner Bros Pict.)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Christophe Colin 84 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.