20 comics influencés par la culture BDSM !

Sachs & Violens

sachs violens george perez comics bdsm bondage tenue
(image © Epic Comics)

La top modèle fétichiste J.J. Sachs découvre que son amie Wendy, une actrice en devenir, est morte, décapitée. La police soupçonne qu’elle a été la victime du tournage d’un snuff movie. Furieuse de l’impuissance de la police, Sachs va s’équiper en dominatrice afin d’infiltrer le studio dans lequel Wendy est morte. Son photographe attitré, un ancien photographe de guerre nommé Ernie, décide de l’aider. Ensemble, ils forment le duo Sachs & Violens. Les 2 justiciers s’attaquent à toute une entreprise d’exploitation qui trempe dans le snuff movie, mais également dans la pédophilie et le trafic d’êtres humains. Après cette 1re mission, Sachs conserve sa tenue de dominatrice. Créés par Peter David et George Pérez pour le label Epic de Marvel, les personnages réapparaissent dans la série Fallen Angel publiée par DC Comics puis IDW. Dans cette dernière, Sachs est torturée par un démon qui la flagelle, mais refuse de se soumettre, continuant à le narguer jusqu’à sa libération.

 

 

L’agent 711

yorick y last man agent 711 comics bdsm bondage tenue
(image © Image Comics)

Dans Y, The Last Man, Yorick Brown est le dernier homme sur Terre. Tous les autres, enfants, adultes, vieillards, meurent dans une épidémie qui épargnent les femmes. Il rencontre bientôt l’Agent 355 qui lui sert de garde du corps. Lorsque l’animal de Yorick tombe malade, l’Agent 355 le confie à une collègue, l’agent 711, le temps de trouver un vétérinaire pour soigner la bête. 711 drogue Yorick, qui se réveille suspendu au plafond en mode shibari puis attaché à un lit. Le long de ces séances, 711 le contraint à révéler ses secrets, y compris le traumatisme d’un abus sexuel dans sa jeunesse. On retrouve plusieurs éléments fétichistes durant ces scènes : humiliations, fantasme de viol, asphyxie érotique. L’objectif de 711 est de guérir Yorick d’une pulsion de mort qu’il ressent depuis le début de l’épidémie. Étonnamment, ces scènes ne tirent pas partie du hobby de Yorick, à savoir qu’il est amateur d’évasion.

 

 

Le Punisher du Mangaverse

punisher mangaverse comics bdsm bondage tenue
(image © Marvel Comics)

Oubliez tout ce que vous savez sur les méthodes de Frank Castle. Dans Marvel Mangaverse: Punisher, son équivalent est une femme nommée Sosumi Brown. Le jour directrice d’une école privée, la nuit elle devient une justicière. En tant que Punisher, elle s’attaque aux familles criminelles du Japon. Ce qu’il faut savoir avec le Mangaverse, c’est qu’il adapte les héros Marvel en utilisant les codes de la culture japonaise, notamment ses mangas et animés. Dans le cas du Punisher, il s’agit d’un croisement entre les histoires de malédiction à la Ranma 1/2 et l’art du kinbaku-bi, plus communément nommé Shibari. Qu’est-ce que le Shibari, demanderez-vous ? Il s’agit de l’art de ligoter la personne soumise à l’aide d’une corde. Cette Punisher attache ainsi ses proies dans une position humiliante avant d’alterner entre chatouillement et bastonnade. On imagine mal Frank Castle utiliser la même technique avec le Caïd !

À LIRE AUSSI : 15 univers parallèles Marvel complètement dingues !

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 70 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.