15 crimes commis par Tony Stark !

Abus de confiance et agressions

(image © Marvel Comics)

Au début de la saga Stark Wars (renommée par la suite La Guerre des Armures), Tony Stark réalise que plusieurs supervilains utilisent la technologie Iron Man dans leurs armures. Notre « héros » se lance donc dans une croisade pour détruire les circuits Stark en circulation. S’il commence par s’attaquer aux supervilains, il continue en ciblant des alliés. Stingray est l’une de ses 1res cibles. Après un court combat, Iron Man met Stingray KO avant de se rendre compte que celui-ci n’utilisait même pas sa technologie ! Mis à l’index des Avengers, Stark reçoit la visite de Steve Rogers, qui vient de perdre le titre de Captain America. Tony lui fournit un nouveau bouclier avec l’arrière pensée d’utiliser ce service comme levier pour sa quête. Stark finit par attaquer une organisation gouvernementale et par neutraliser Rogers par derrière lorsqu’il s’interpose.

 

 

Meurtres

(image © Marvel Comics)

Éliminons tout de suite le plus évident. Tony Stark assassine ou tente d’assassiner 4 femmes durant le crossover The Crossing. Il exécute Rita Demara, Amanda Chaney, Marilla, manque de tuer Janet Pym et enlève Suzy Endo. Cependant, il est exonéré de ces crimes par les autorités et les Avengers. Tony Stark était en effet sous le contrôle d’Immortus. Cependant, il a commis d’autres meurtres. Lors de La Guerre des Armures, il s’attaque à Titanium Man et à la Dynamo Pourpre. Dans l’affrontement, les réacteurs d’Iron Man mettent le feu à l’armure de titane de son ennemi, qui meurt quelques instants plus tard. Meurtre accidentel, direz-vous. Dans Galactic Storm, c’est une exécution sommaire à laquelle se livre Tony Stark. Lorsqu’il est temps de s’attaquer au responsable d’un conflit galactique, Stark contrevient aux ordres de Steve Rogers, le chef des Avengers à l’époque, en utilisant son ancienneté. Il mène une équipe d’Avengers pour détruire l’Intelligence Suprême, leader des Krees et ment sur la nature de leur cible, dont il prétend qu’il s’agit d’une simple machine. Bien que Vision détecte en l’Intelligence Suprême des composants organiques, Stark pousse ses équipiers à porter un coup fatal à leur ennemi. Dernier exemple : alors que la Dynamo Pourpre s’attaque à des ouvriers, Iron Man l’arrête d’une décharge qui arrête le cœur de son ennemi. Il le ranime dans la foulée. Puis Captain America lui demande s’il aurait pu le neutraliser sans le tuer momentanément. Stark reste longuement muet…

 

 

Conflit d’intérêts

(image © Marvel Comics)

Des années après, Tony Stark voit se reproduire les évènements de La Guerre des Armures. En effet, il a entretemps révélé son identité. Cela a eu des conséquences inattendues, en ouvrant toute technologie brevetée par Stark et utilisée en public par Iron Man à la rétroingénierie. Afin d’en reprendre le contrôle, Tony Stark accepte sa nomination au poste de Secrétaire de la Défense par George W. Bush, utilisant sa position politique dans un objectif personnel. Il finit par être viré lors d’Avengers Disassembled. Tony Stark retrouve une position de pouvoir à l’issue de Civil War. Il devient en effet directeur du SHIELD. En tant que tel, il intègre sa propre technologie aux ressources de l’organisation militaire. On peut se demander s’il n’y a pas là un conflit d’intérêt. Cette décision lui coûte cher. Lorsque les Skrulls envahissent la Terre, ils implantent un virus qui neutralise tous ses équipements, qui ont été liés aux défenses terrestres. Tony Stark est ainsi mis à l’index à l’issue du conflit.

À LIRE AUSSI : Lex Luthor : ses 20 secrets les plus noirs et les plus inavouables !

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 179 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.