15 crimes commis par Tony Stark !

Détention illimitée sans jugement

(image © Marvel Comics)

Lors de l’installation de la Loi de recensement des superhéros, Tony Stark a une série de projet. La 42e est une prison située dans la Zone Négative. Elle a pour but de contenir les personnes refusant de s’enregistrer auprès des autorités. Il est à noter que cet emprisonnement se fait sans aucun procès et est présenté comme permanent par Tony Stark. En dehors de toute juridiction, la prison échappe aux lois américaines ou même terrestre. Tony maintient le secret sur cette prison. Peter Parker, son second, exige de savoir où vont les héros qu’ils arrêtent. Lorsqu’il découvre ce goulag, Spider-Man est outré. Tony Stark menace à mot couvert de l’y enfermer s’il se retourne contre lui. C’est la goutte d’eau pour Peter Parker qui rejoint à son retour le camp de Captain America. Autre élément à noter : lorsque les Skrulls envahissent la Terre, les gardes de cette prison l’abandonnent en y laissant les détenus à la merci des habitants de la Zone Négative.

 

 

Clonage humain

(image © Marvel Comics)Civil War n’est pas la période préférée des fans d’Iron Man. Bien que le clonage humain ne soit pas interdit aux États-Unis, il reste douteux du point de vue éthique. Pourtant, dans Civil War le lecteur apprend que Tony Stark a conservé un cheveu de Thor depuis la 1re réunion des Avengers. Thor disparaît à l’époque de Avengers Disassembled et est considéré comme mort. Avec l’aide de Reed Richards et de « Hank Pym » (en réalité un Skrull), Tony Stark crée un clone du Fils d’Odin. Cependant, dès sa 1re apparition, ce clone transperce le corps de Bill Foster (alias Goliath) à la consternation générale. Cette mort fait pencher la balance en faveur du camp de Captain America et Tony Stark est contraint de recruter des criminels pour soutenir la Loi de recensement.

 

 

Crime contre la paix et délit d’initié

(image © Marvel Comics)

Durant les combats entre héros autour de la Loi de recensement, une équipe de journaliste mène l’enquête sur un attentat commis par Norman Osborn, alias le Bouffon Vert, sur une délégation diplomatique d’Atlantis. Cette attaque manque de générer une guerre entre l’Amérique et la nation de Namor. Ben Urich et Sally Floyd, les journalistes en question, découvrent que c’est Tony Stark qui a organisé l’attaque dans plusieurs buts. Tout d’abord, il utilise la panique engendrée pour rafler 90 millions à la Bourse, afin de créer un fond de soutien aux forces de l’ordre et aux héros recensés. De plus, Stark joue sur le fait que la menace d’une guerre va motiver les superhéros à s’enregistrer pour sauver la patrie. Tony donne également à Osborn le commandement des Thunderbolts afin de s’assurer de son silence. Coup de bol, nos valeureux journalistes acceptent de couvrir ce complot contre la paix, un crime international.

À LIRE AUSSI : Les 15 SUPERHÉROS les plus INTELLIGENTS de l’univers MARVEL !

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 179 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.