15 crimes commis par Tony Stark !

Tony Stark
(image © Marvel Comics)

Ouvrez le casier judiciaire de Tony Stark alias Iron Man ! Le personnage du MCU est devenu extrêmement populaire, mais la version comics de Tony Stark n’a pas toujours été très « clean ». Retour sur 15 crimes commis par Tête de Fer !
■ par JB

 

Au cinéma, Avengers : Endgame voit la mort de Tony Stark, le cœur et l’âme du MCU. Sa version comics lui doit beaucoup. En effet, Robert Downey Jr a fait beaucoup pour réhabiliter Iron Man. Mais Tony n’a pas toujours eu la cote ! Juste avant la sortie d’Iron Man au cinéma en 2008, le comics évènement Civil War avait sérieusement plombé la réputation de l’Avenger en armure rouge et or. En effet, la version papier de Tony Stark n’a jamais vraiment été l’Avenger le plus fiable, le plus héroïque ni même le plus sympathique. Au contraire, au long de sa carrière, Iron Man accumule crimes et délits qui auraient dû lui valoir quelques années de prison. Au moins, Avengers: l’Ère d’Ultron est fidèle aux comics sur ce point… Explications.

 

 

Conduite en état d’ivresse et mise en danger d’autrui

(image © Marvel Comics)

À l’issue de l’attaque de Justin Hammer, l’image publique de Tony Stark et d’Iron Man est au plus bas. Tony sombre dans l’alcool et provoque une catastrophe en tentant de dégager une voie ferroviaire. Il répand une substance toxique qui nécessite une évacuation immédiate. Avec l’aide de ses amis, il devient sobre. Cependant, Obadiah Stane le pousse à nouveau à boire. Lorsque Machine Man cherche à rencontrer Iron Man, Tony se méprend sur ses intentions. En état d’ivresse, Iron Man attaque l’androïde et manque de tuer ses propres employés. Lors d’une razzia sur son entreprise, Stark est trop saoul pour utiliser l’armure et James Rhodes est doit le remplacer. Si Tony Stark finit par reprendre le dessus, son alcoolisme revient le hanter périodiquement.

 

 

Conspiration

(image © Marvel Comics)

Autant le dire tout de suite, Civil War a beaucoup fait pour entacher la réputation d’Iron Man auprès des lecteurs. Dès le prologue de l’event, nous découvrons que Tony Stark tente de rassembler les meneurs des factions de superhéros afin d’organiser un contre-pouvoir. Ceux-ci refusent mais valident des réunions régulières de partage d’information. Cependant, lorsqu’il apprend qu’une Loi de recensement est en cours de préparation, Tony Stark se rend coupable de conspiration et attentat. En effet, il doit passer devant une commission qui doit statuer sur ladite loi avec Peter Parker, qui est son bras droit à l’époque. Entre 2 audiences, le duo est attaqué par Titanium Man, qui déclare vouloir tuer Tony Stark et annonce une future attaque sur les États-Unis. Cette agression vient soutenir l’argument de Stark contre la fameuse Loi. Cependant, elle est si fortuite que les sénateurs et Peter Parker s’interrogent sur la coïncidence. Et, effectivement, Tony Stark a payé Titanium Man pour feindre cette attaque !

 

 

Crime contre l’humanité

(image © Marvel Comics)

Tony Stark a un « léger » problème avec le pouvoir, en cela qu’il a tendance à en abuser. Au fil des années, l’identité secrète d’Iron Man est devenue un secret de polichinelle. Amis comme ennemis l’ont découvert : Happy Hogan et Pepper Potts, Spymaster, le Mandarin, les Avengers, etc. Le supervilain Mentallo lance une attaque télépathique contre Tony Stark et découvre lui aussi l’identité Iron Man. Stark parvient à retourner la situation et à prendre le contrôle des pouvoirs de Mentallo. Il efface de l’esprit de Mentallo le secret de son identité d’un simple geste. Tony décide alors d’aller plus loin et de supprimer le souvenir de son secret à l’échelle mondiale. Lorsqu’il révèle à nouveau son identité à ses collègues Avengers, ceux-ci se montrent compréhensifs pour la plupart… Captain America, en revanche, est révolté par les agissements de Tony. De leurs côtés, lorsqu’ils apprennent à nouveau la vérité, Pepper et Happy Hogan se sentent trahis.

À LIRE AUSSI : 20 sales petits secrets de Charles Xavier, le mentor des X-Men !

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 72 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.