Suicide Squad : 35 recrues mortes au combat, de « La Légende de Darkseid » à « Flashpoint » !

Bolt, Eliza, Larvanaut et Putty (Suicide Squad n°3, Volume 2)

(image © DC Comics)

Nouvelle mission pour la Suicide Squad : neutraliser des fourmis dévoreuses de chair. En effet, ces fourmis ont été génétiquement modifiées pour être plus fortes, plus intelligentes et plus résistantes avant que leurs créateurs ne perdent le contrôle. L’équipe envoyée est pratiquement composée d’inconnus à l’exception de Killer Frost. 2 des membres, Eliza et Larvanaut, ont une affinité avec les insectes. Bolt et Putty sont là pour leurs puissances. Ils tombent rapidement sur une migration massive de ces fourmis légionnaires. Eliza tente de communiquer avec elles mais les fourmis ne l’écoutent pas et la submergent, ne laissant qu’un squelette derrière elles. Killer Frost crée un dôme mais Putty, qui est avec elle, est claustrophobe et panique. Les coups qu’il porte pour s’enfuir crée une explosion qui le réduit en cendre. Le souffle de la déflagration emporte également Bolt. Mais ils ne servaient que de distraction. Pendant ce temps, Larvanaut suivait la trace de la reine de ces fourmis et la tue. Si lui aussi se voit dévoré par les fourmis, la menace est contenue. Seule Killer Frost survit à cette mission.

 

 

Reactron (Suicide Squad n°7, Volume 2)

(image © DC Comics)

Une île apparaît soudainement à l’ouest d’Hawaii. Une île qui apparaît et disparaît régulièrement dans l’histoire de l’humanité. Ses habitants ont un projet simple : coloniser le reste de la planète ! Lex Luthor et Amanda Waller expédient sur cette île une équipe constituée de vétérans et de nouveaux venus. Killer Frost, Major Disaster et Deadshot accueillent ainsi Reactron, une centrale nucléaire vivante, et la mystérieuse Blackstarr. À peine Blackstarr a-t-elle téléporté l’équipe sur l’île que les ennuis commencent. Major Disaster et Reactron commencent à s’emporter et lorsque Killer Frost tente d’intervenir, Reactron l’envoie balader. Killer Frost le congèle immédiatement. Ce boucan a attiré les gardes de l’île, et Deadshot les mitraille. Cependant, plusieurs balles ont touché Reactron et emporté des pans entier de son corps. Killer Frost ne peut donc plus le décongeler sans qu’il meure de ses blessures et déclenche une explosion nucléaire. Blackstarr finit par téléporter l’équipe hors de l’île. Lorsque l’île disparait vers sa dimension, elle emporte donc avec elle le cadavre de Reactron qui finit par sortir de sa prison de glace et exploser.

 

 

Modem et Havana (Suicide Squad n°11-12, Volume 2)

(image © DC Comics)

Les services supports de la Suicide Squad ne sont pas à l’abri des ennemis de l’équipe. En effet, une nouvelle version du Jihad, du nom d’Onslaught, vient se venger de l’une des 1res incarnation de l’équipe d’Amanda Waller. A leur tête, Rustam tente de découvrir la localisation des agents qui ont attaqué leur base dans Suicide Squad n°2. Leur 1re victime est Modem, un hacker qui travaille pour la Suicide Squad. L’intelligence artificielle Digital Djinn le traque et prend forme depuis son ordinateur avant d’électrocuter Modem. Rustam et ses troupes continuent de s’attaquer aux responsables des missions : le vétéran Frank Rock et la jeune Havana, qu’ils capturent alors que les 2 collègues font un footing. Cependant, alors qu’il menace de s’en prendre à Amanda Waller, Rustam a la surprise de voir Havana l’attaquer et le griffer au visage. Ce qu’il ignore, c’est que Havana est la fille illégitime d’Amanda Waller. Sans le savoir, il venge son équipe en éventrant la jeune femme avant de se faire abattre par Deadshot.

 

LIRE AUSSI : DCEU : les 10 meilleurs costumes des personnages DC Comics au cinéma !

costumes héros DC
(image © Warner Bros. Pictures, DC Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 174 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*