Suicide Squad : 35 recrues mortes au combat, de « La Légende de Darkseid » à « Flashpoint » !

Sidearm (Superboy n°14, Volume 4)

(image © DC Comics)

La Suicide Squad se rend à Hawaii pour recruter une Néo-déesse, Knockout et neutraliser un gang local, les Silicon Dragons. En plus de Deadshot ou Captain Boomerang, de nouveaux venus rejoignent l’équipe. Le cannibale King Shark ou encore Sidearm au bras bionique. Superboy leur vient en aide pour faire tomber les Silicon Dragons. Cependant, la mission commence mal. En effet, l’équipe d’Amanda Waller est repérée dès son arrivée dans la base sous-marine des Dragons. Les troupes des Silicon Dragons mettent en joue la Suicide Squad dès qu’ils émergent et abattent immédiatement Sidearm. Captain Boomerang déclare même qu’il s’agit d’un record pour l’équipe !

 

 

Mongul et Steel (Adventures of Superman n°594)

(image © DC Comics)

Dans le crossover Our Worlds at War, la survie même de l’univers est en jeu. Les alliances les plus invraisemblables se nouent. Darkseid fait par exemple équipe avec les héros terriens, et Superman se met aux ordres du président Lex Luthor ! Dans Adventures of Superman n°594, Luthor envoie Superman à la Tour de Guet de la Ligue de Justice. En effet, Amanda Waller y a expédié une nouvelle incarnation de la Suicide Squad qui ne répond plus aux appels. Sur les lieux, Superman découvre les restes de Shrapnel, un supervilain qui peut recomposer son corps après avoir été détruit. Chemo, géant toxique, est également inconscient. Mais tous n’ont pas leur chance. Superman voit bientôt le cadavre du tyran galactique Mongul. Près de lui, le héros Steel est mourant et supplie Superman d’achever pour lui la mission de la Suicide Squad. En effet, Steel et les autres devaient libérer le monstrueux et invincible Doomsday pour l’envoyer contre Imperiex. Doomsday les a alors massacré ! Superman et Doomsday font pourtant équipe pour détruire celui qu’ils croient être Impériex. Il ne s’agit en réalité qu’un drone. Le véritable Imperiex, un être gigantesque, apparaît alors et détruit Doomsday sans effort

 

 

Big Man et Multi-Man  (Suicide Squad n°1, Volume 2)

(image © DC Comics)

L’Injustice Gang de Major Disaster est une bande de bras cassés. Ennemis ineptes de la Justice League de Max Lord, piètres héros de la Justice League Antarctica… Major Disaster saute sur une nouvelle chance de rédemption et porte l’Injustice Gang volontaire pour la Suicide Squad. Ils sont envoyés pour secourir un otage, dont on ignore encore l’identité des ravisseurs. La mission tourne vite au vinaigre. Big Man, grande brute à l’esprit d’enfant, voit un jeune garçon approcher. Celui-ci est en réalité une créature capable d’exploser, qui tue Big Man dans la déflagration. D’autres enfants approchent pour tuer la Suicide Squad, mais Multi-Man se découvre le pouvoir de les réduire à une taille qui rend leur explosion inoffensive. L’otage à secourir est le créateur de ces êtres. Mais alors que Multi-Man s’apprête à réduire à nouveau les enfants qui le gardent, il est abattu d’une balle dans la tête. Cluemaster et Major Disaster ont à peine le temps d’échapper aux tirs de mitraille, mais Clock King n’a pas cette chance et meurt sous le feu nourri. C’est enfin au tour de Cluemaster d’être abattu. Voir ses compagnons mourir pousse Major Disaster à déclencher un tremblement de terre qui emporte les troupes ennemies. Il tue alors celui qu’il tient pour responsable de la mort de ses équipiers, l’otage même qu’ils étaient venu secourir. On apprendra plus tard que Cluemaster a survécu à l’attaque.

 

LIRE AUSSI : 10 PETITS BOULOTS étonnants des superhéros de DC et Marvel Comics !

petits boulots superhéros
(image © DC Comics, Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 174 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*