Spider-Man : 10 pouvoirs méconnus de l’Araignée de Marvel !

Vision nocturne

Spider-Man pouvoirs méconnus
(image © Marvel Comics)

L’obscurité, ça lui connait, à Spider-Man ! Notre héros a l’habitude de combattre les criminels la nuit dans les ruelles de New York. Dans la saga L’Autre, Spider-Man émerge d’un cocon dans lequel il s’est réfugié après avoir vaincu Morlun, un de ses ennemis les plus coriaces. En aidant des gens coincés dans les décombres d’un immeuble, Spider-Man découvre alors qu’il possède le pouvoir de vision nocturne.

 

À LIRE AUSSI : L’intégrale Amazing Spider-Man 1986 : Tom DeFalco et Ron Frenz démasquent le Super-Bouffon ! [avis]

Spider-Man Super-Bouffon
(image © Marvel Comics)

 

Super-vitesse

Spider-Man pouvoirs méconnus
(image © Marvel Comics)

On le sait tous : Spider-Man profite d’une agilité exceptionnelle. Ce qu’on connait moins, c’est sa rapidité extraordinaire. Spider-Man est capable de se déplacer très très vite, comme les araignées. Pendant Civil War, Spider-Man affronte une équipe entière du SWAT accompagnée de la Sorcière Rouge et d’Hawkeye. Le Tisseur se déplace si rapidement qu’il n’est qu’un simple « flou » inarrêtable.

 

À LIRE AUSSI : 10 adversaires les plus mortels de Spider-Man

(image © Marvel Comics)

 

Toile organique

Spider-Man pouvoirs méconnus
(image © Marvel Comics)

Pendant des décennies, Spider-Man utilise des lances-toiles pour s’élancer d’immeuble en immeuble. Sa toile est donc synthétique, imaginée par Peter Parker lui-même. Mais dans le film Spider-Man de Sam Raimi, apparait la toile organique : Spider-Man produit par lui-même sa toile depuis ses poignets. Avec la sortie de Spider-Man 2 au ciné, Marvel comics adapte alors cette idée et bientôt Spider-Man est capable de tisser sa toile de ses poignets ! Marvel Comics finira par revenir en arrière pour revenir au lance-toile traditionnel.

 

À LIRE AUSSI : Spider-Man : les 20 couvertures les plus connues !

(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 475 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.