Quand les Avengers se sont alliés au Collectionneur pour vaincre un ersatz de Thanos (The Collection Obsession)

Bien avant Thanos et son Ordre Noir, une autre civilisation cosmique a déjà tenté d’éliminer toute trace de vie sur Terre. Et bien entendu, l’équipe des Avengers y a déjà mis un terme ! Retour sur The Collection Obsession, une saga qui possède un bon nombre de points communs avec Avengers Infinity War !
■ par Doop

 

The Collection Obsession est une saga parue aux États-Unis en 1991 dans les n°334 à 339 de la série Avengers (vol 1). Ces épisodes sont écrits par Bob Harras (futur éditeur en chef de Marvel) et dessinés par 2 jeunes artistes alors débutants, Andy Kubert (X-Men, Batman) et Steve Epting (Fantastic Four, Captain America). Les protagonistes principaux sont donc les Avengers, sans Thor ni Iron Man mais toujours dirigés par Captain America et la Veuve Noire. Parmi les autres protagonistes, on retrouve aussi les Inhumains et le Collectionneur (Taneleer Tivan), un personnage cosmique déjà apparu dans plusieurs films Marvel (Les Gardiens de la galaxie et Avengers : Infinity War).

 

 

Invasion extra-terrestre et collectionnite aigüe

The Collection Obsession commence quand un gigantesque vaisseau inconnu s’écrase sur la zone bleue de la lune où se trouve Attilan, la cité des Inhumains. De l’épave encore fumante s’extirpent majestueusement les Brethren. Cette race de guerriers intergalactiques sème la mort et la destruction depuis des milliers d’années à travers tout l’univers. Les Brethen ont tout de même été capturés par le Collectionneur qui leur a réservé une place de choix dans sa collection. Mais les Brethren ont réussi à s’échapper. Par la même occasion, ils ont emprisonné leur geôlier, pourtant un des Doyens de l’univers et un des personnages les plus puissants de l’univers Marvel !

 

 

La Terre conquise en 3 jours

À LIRE AUSSI : 7 grandes sagas cosmiques de Marvel et DC à redécouvrir d’urgence !
Les Inhumains appellent les Avengers à la rescousse. Mais les héros doivent s’incliner face à la puissance des agresseurs dirigés par Thane Ector, leur cruel chef de guerre et empereur. Les Brethens apprennent alors qu’ils sont à quelques milliers de kilomètres de la Terre, connue pour avoir repoussé Galactus. Ils décident d’ajouter la planète bleue à leur longue série de conquêtes. Les Brethen mettent à peine 3 jours pour conquérir la Terre, réduisant à néant toute opposition. Blessés et décimés, les Avengers ne s’avouent toutefois pas vaincus. Ils envoient une équipe sur le vaisseau du Collectionneur. Composée entre autres du Fauve, de Hank Pym et de Black Panther, cette équipe doit en apprendre plus sur l’origine des envahisseurs. Sur Terre, Thane Ector tombe amoureux de Circé (Éternelle et magicienne, membre des Avengers). Cette situation crée beaucoup de tensions au sein des Brethren, qui considèrent que leur chef commet une erreur en s’amourachant de quelqu’un indigne de leur race. Circé peut ainsi jouer un double jeu et en apprendre plus sur les ennemis, beaucoup moins glorieux qu’ils ne le prétendent. Au final, les Avengers s’associent au Collectionneur (qui a toujours un plan machiavélique derrière la tête). Ensemble ils défont les Brethren et Thane Ector, en utilisant les pouvoirs des Célestes et des autres entités cosmiques de l’univers.

 

 

Des ressemblances avec Avengers : Infinity War

À LIRE AUSSI : 5 persos cosmiques Marvel qu’on veut voir très vite dans le MCU
À la relecture de The Collection Obsession, force est de constater que cette saga présente des similitudes avec Avengers : Infinity War, le dernier film Marvel Studios en date. Tout d’abord le personnage de Thane Ector ressemble à Thanos (vous aviez remarqué la similitude des noms ?). C’est un conquérant et il possède la même couleur de peau que celle du Titan Fou. Ensuite, l’intrigue est aussi celle d’une destruction planétaire et d’une mise à mort de toute la race humaine. Sauf que les objectifs de Thanos et de Thane Ector ne sont pas tout à fait les mêmes. On retrouve aussi dans cette histoire le Collectionneur, beaucoup plus puissant et machiavélique que dans les films.

 

 

Une histoire qui manque de souffle épique

À LIRE AUSSI : Contest of Champions (Le Tournoi des champions)
The Collection Obsession ressemble beaucoup à ce qu’on peut trouver dans les comics des années 90. La domination de la Terre se passe hors champ et c’est un peu rapide. Aucune autre série n’est impactée. On a l’impression que les événements ne concernent que les Avengers et leur petit quartier, même si l’action se déplace parfois dans le monde entier (Paris, entre autres). Cela fait toujours bizarre car, aujourd’hui, n’importe quel crossover est décliné dans 20 séries différentes. Dans The Collection Obsession, Bob Harras n’arrive pas à retranscrire toute la portée symbolique et planétaire de l’histoire. Son scénario n’est pas mauvais, mais il manque de souffle épique. On attend plus de sacrifices et d’actes héroïques. Les scènes de combat ne sont, à mon goût, pas assez développées et il y a énormément de dialogues redondants. La relation entre Thane Ector, sa compagne et Circé est plutôt bien vue même si le reste du casting, notamment les Avengers, est assez négligé.




A propos Doop 253 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.