La Vision et la Sorcière Rouge : le COMICS qui a (vraiment) inspiré WandaVision (épisode 6) !

WandaVision comics
(image © Disney+, Marvel Studios)

Afin d’honorer la fin de la série WandaVision, la rédaction de Top Comics se propose de mettre les petits plats dans les grands et de vous faire découvrir l’une de ses plus grosses influences : la maxi-série Vision and Scarlet Witch de 1985. Un épisode par jour. Et nous en sommes déjà à la moitié. Avec cette fois-ci pléthore d’invités surprises !   
par Doop

 

Résumé des épisodes précédents :

Après avoir vaincu Samhain, Wanda et Vision se préparent pour Halloween…

 

WandaVision comics
(image: © Marvel Comics)

 

Devine qui vient dîner ?

Pietro, Crystal et leur fille Luna arrivent chez Vision et Wanda pour Thanksgiving. Et ils ne sont pas seuls ! Captain America, La Guêpe, Namor, Dr Strange, Norm Webster, Illya et Gladys sont présents. Il y a même la mère de Simon et Eric Williams, qui est un peu finalement la mère de Vision. Tout se petit monde se prépare à la fête quand on sonne à la porte : il s’agit de Magneto, invité par Wanda. L’ambiance se tend immédiatement. D’ailleurs, Pietro prend sa sœur à part et lui reproche de ne pas l’avoir prévenu que Magneto serait présent. Wanda se met à pleurer prétextant une montée d’hormones ! Dans le salon, Vision, Captain America et Namor réalisent que finalement, ils forment le premier groupe original des Envahisseurs puisque le corps de Vision est celui de la torche humaine ! Ce même groupe qui a combattu les nazis dans les années 40. Norm Webster demande à Crystal si ce n’est pas trop dur de vivre sur la lune et Mme Williams discute avec la Guêpe qui lui parle de son divorce.

 

WandaVision comics
(image: © Marvel Comics)

 

Moi j’préfère rester tout seul

Magneto essaye désespérément de s’intégrer mais rien n’y fait. Tout le monde le regarde du coin de l’œil. Lorsque les premiers invités s’en vont, Magneto essaye de discuter avec Wanda pour se faire absoudre de son comportement de ces dernières années. Mais Wanda lui dit qu’il faudra autre chose que demander le pardon. Après avoir traité sa fille d’hystérique, Magneto part … et fait demi-tour ! Il retrouve Vision et Pietro et leur demande de le suivre dehors. Il a en effet repéré une menace à l’extérieur : la première confrérie des mauvais mutants avec… Le Crapaud, Le Cerveau, Magneto et Pietro dans leurs rangs ! Pendant ce temps, Holly, la jeune fille qui avait donné à Vision le costume de fantôme sale dans l’épisode précédent sonne à la porte. Elle désire que Wanda l’initie à la magie et cette dernière accepte.

 

WandaVision comics
(image: © Marvel Comics)

 

La guerre des clones

Pietro et Magneto engagent la bataille contre leurs doubles vintages. Vision se débarrasse de Quicksilver et Pietro est pris dans les illusions du Cerveau ! Vision comprend rapidement que la tête pensante du problème est le Crapaud ! Que ce dernier a volé l’équipement de l’Etranger pour créer des doubles. Mais pourquoi ? Tout simplement parce que le Crapaud est toujours amoureux de Wanda et qu’il est très fâché du fait que cette dernière soit enceinte. Un vaisseau apparaît alors et emmène le Crapaud, qui se fait désormais appeler le Roi-Crapaud. Ce denier embarque son équipe de clones mais il y a un problème : Pietro a échangé son costume avec le clone et assomme le Crapaud ! Magneto demande à Vision et Pietro de garder cet incident secret pour ne pas que Wanda pense qu’il ait pu orchestrer cet incident afin de gagner son estime. Il s’envole tandis que Vision et Pietro retournent dans la maison, laissant le Crapaud assommé dans l’herbe !

 

WandaVision comics
(image: © Marvel Comics)

 

Mon avis

Mais c’est juste débile ! Le début de l’épisode est plutôt pas mal, les relations sont plutôt bien vues et cela fonctionne. En revanche, dès que la bataille s’engage, c’est n’importe quoi. La bataille est nulle et la fin est juste totalement expédiée ! Est-ce que Steve Englehart a réellement pensé à son histoire ? Parce qu’on a juste l’impression qu’à la fin de sa bataille, il s’est dit qu’il ne lui resterait qu’une case ou deux et a laissé le Crapaud tout seul sur la pelouse sans que personne ne s’en préoccupe ! C’est n’importe quoi. Niveau dessins, on commence à atteindre les limites du supportable. En effet, Richard Howell n’est absolument pas constant et il lui faut un encreur qui puisse rattraper ses erreurs et ses approximations. Malheureusement on lui propose ici … Frank Springer ! Ce n’est pas que Frank Springer soit un artiste catastrophique, mais simplement que son style est terriblement daté. C’est lui qui avait signé les épisodes de Dazzler par exemple. Du coup, son encrage est assez haché et pas très fluide ne convient pas du tout à des dessins pas vraiment réguliers. De fait, les visages sont encore plus bizarres que d’habitude, avec des proportions pas respectées et des agencements dignes de Picasso. Le pire dessin c’est quand même Luna, la fille de Pietro et Crystal, qui est dessinée comme si elle mesurait 15 cm de haut ! C’est une catastrophe. Si c’était une copie je mettrais : travail bâclé !

WandaVision comics
(image: © Marvel Comics)

Vision and Scarlet Witch n°6 (22 pages ; mars 1986) : No Strings Attached ! publié en VF dans Titans n°93 (1986) (Steve Englehart/ Richard Howell / Frank Springer)

 

À LIRE AUSSI : WandaVision, épisode 5 : on ne spoilera pas la scène finale incroyable qui ponctue le meilleur épisode de la série (pour le moment)

Wandavision episode 5(image : © Marvel Studios, Disney) 




A propos Doop 368 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*