WandaVision, épisode 5 : on ne spoilera pas la scène finale incroyable qui ponctue le meilleur épisode de la série (pour le moment)

Wandavision episode 5
(image © Disney, Marvel Studios)

WandaVision revient pour un 5e épisode qui pousse un peu plus loin le concept de la série, ménageant à la fois les fans des références aux anciennes séries tv et les amateurs de la continuité du MCU. Avec une ultime scène qui prend tout le monde de court et qui rebat les cartes comme jamais. On n’a pas fini d’en entendre parler…
■ par Stéphane Le Troëdec

 

On savait les créateurs de WandaVision malins. Cette semaine, à l’occasion du 5e épisode, ils continuent à nous régaler. Les 3 premiers épisodes posaient habilement la série, mais pouvaient décontenancer les téléspectateurs. Le 4e épisode avait l’avantage d’expliciter une partie des mystères qui entouraient Westview, la petite ville américaine idéale où se déroule WandaVision. Ce 4e opus cassait aussi un peu le moule en revenant vers quelque chose de plus convenu, la patte du MCU se faisait plus sentir. Mais il avait au moins l’avantage d’expliquer les choses à celui qui n’avait pas encore compris la situation. L’épisode 5, sobrement intitulé « Épisode 5 », profite que les pions soient en place sur l’échiquier pour nous montrer comment les 2 « camps » – d’un côté, WestView et Vision orchestrés par Wanda, et de l’autre, les autorités avec Monica Rambeau et Jimmy Woo – vont pouvoir interagir. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on n’est pas déçu !

 

Wandavision episode 5
(image © Disney, Marvel Studios)

 

Le meilleur des (deux) mondes

Ceux qui ont regretté que l’épisode 4 de WandaVision soit un peu trop banal pourront peut-être revoir leur avis. Car les créateurs de la série WandaVision ont plus d’un tour dans leur sac. Ce nouvel épisode, « Épisode 5 », profite à plein des épisodes précédents. D’un côté, on poursuit notre exploration de ce monde parfait qu’est WestView. Du moins parfait pour Wanda, qui continue à manipuler son monde pour vivre dans une série TV, ici une série clichée des années 1980. Et c’est le retour des rires en fond sonore, encore qu’ici une fois encore, ils servent à installer des moments de tension, des dérapages contrôlés. Car l’autre « camp », l’extérieur de « l’anomalie Hex » (amusante justification), compte bien ne pas laisser la Sorcière Rouge tranquille. Monica Rambeau, Jimmy Woo et le SWORD entendent bien discuter, comprendre les motivations de Wanda. C’est donc l’interaction entre les 2 parties qui fonctionne, qui trouve son rythme de croisière, dans un épisode qui bascule d’un côté puis de l’autre, avant de réunir les 2 dans une scène de confrontation tendue qu’on n’attendait pas si tôt dans la série. Bref, l’épisode 5 de WandaVision est riche et osé (et plus long, aussi).

 

 

Une dernière scène qui laisse sur le cul

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, ne quittez pas l’écran avant sa toute dernière scène. Car les créateurs de WandaVision nous ont concocté une scène finale incroyable, que l’on ne spoilera pas. Disons simplement que tout dans l’épisode laisse planer le doute. Et que les créateurs jouent avec ce doute, puis le retourne d’une manière sidérante. La dernière image vous laissera sans doute abasourdi. Surtout qu’elle ouvre un champ de possibilité absolument incroyable. À ce niveau d’importance, on se demande encore comment la production a réussi à tenir le secret jusqu’au bout (même bébé Yoda du Mandalorien n’y était pas arrivé !). WandaVision n’a donc pas fini de nous surprendre… Et est loin d’avoir livré tous ses secrets ! La semaine à venir avant le prochain épisode va nous paraître longue. Très longue. Trop longue. ■

WandaVision est une série tv diffusée sur Disney+.

 

LIRE AUSSI : La Sorcière Rouge : les 10 POUVOIRS les plus ÉTONNANTS de l’héroïne de WandaVision !

comics pouvoirs sorciere rouge
(image © Marvel Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 538 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*