La Vision et la Sorcière Rouge : le COMICS qui a (vraiment) inspiré WandaVision (épisode 2)

WandaVision comics
(image © Disney+, Marvel Studios)

Afin d’honorer la fin de la série WandaVision, la rédaction de Top Comics se propose de vous faire découvrir ou redécouvrir l’une de ses plus grosses influences : la maxi-série Vision et la Sorcière rouge de 1985. Un épisode par jour.
■ par Doop

 

Vision et la Sorcière Rouge_Wandavision
(image : © Marvel Comics)

 

Après une mise en contexte et le 1er épisode, voici donc la suite avec la fin de l’histoire entre les frères Williams et Vision !

 

Résumé des épisodes précédents

Wanda et Vision cherchent à s’installer à Leonia, petite ville du New Jersey où ils ont été attaqués par les zombies de Nekra et de l’Ergot noir. Tout cela fait partie du plan d’Ultron et du Moissonneur, pas encore connu. Ce dernier a d’ailleurs créé un corps sans vie identique à celui de son frère, Simon Williams alias Wonder Man, capturé par Ultron. Dans Les Vengeurs de la Cote Ouest n°2, Wanda, Vision et les Vengeurs de la Côte Ouest rencontrent la mère des frères Williams, Simon et Eric qui leur raconte une partie de leur enfance. Lors de leur départ, ils sont attaqués par Ultron et ses robots qui brisent la fenêtre de leur Quinjet en plein vol !

 

Vision et la Sorcière Rouge_Wandavision
(image : © Marvel Comics)

 

Les ennuis commencent

La bataille en plein air entre Vision, Wanda et les robots d’Ultron fait rage. Si Vision réussit à arracher un bras au robot tueur et Hawkeye à l’électrocuter, la bataille a fait des dégâts. Le Quinjet s’écrase quelque part dans les montagnes rocheuses ! Ultron, encore debout appelle alors le Moissonneur pour qu’il vienne chercher les héros tous inconscients après le crash. Tous les héros sont emprisonnés dans des sphères énergétiques au fond d’une grotte. Le Moissonneur raconte alors son plan. Il s’agit tout simplement de prendre les ondes cérébrales de Wonder Man et de Vision afin de les placer dans le corps zombie de l’épisode précédent ! Lorsque Vision explique au Moissonneur qu’il vient à peine de voir sa mère, la manière dont il en parle rend le vilain fou de rage tout en faisant réaliser à Wonder Man qu’une partie de son esprit se trouve dans le corps du robot et qu’en dépit de son apparence, Vision est un être humain avant tout.

 

Vision et la Sorcière Rouge_Wandavision
(image : © Marvel Comics)

 

Réunion de famille

Alors qu’Ultron s’apprête à transférer l’esprit de Wonder Man dans le Simon zombie, ce dernier est sauvé par Mockingbird qui surgit littéralement de nulle part ! On apprendra qu’elle a suivi les ondes radio du Quinjet. La bataille s’engage mais l’Ergot Noir et Man-Ape décident de quitter le groupe lorsque le Moissonneur commence à faire des remarques racistes. Il ne reste que Goliath, Ultron et Nekra pour l’aider. Lorsque le Moissonneur et Nekra s’enfuient, Wonder Man et Vision partent à leur recherche dans la grotte. Ils ont une discussion où Simon s’excuse auprès de Vision de ne l’avoir jamais considéré réellement comme son frère et qu’il comprend maintenant que le robot est la meilleure partie de lui-même. Lorsque les 2 héros tombent sur le Moissonneur, le même type de discours fait comprendre au vilain que Wonder Man est réellement son frère et qu’il a tout simplement failli le tuer ! troublé et complètement décontenancé, le Moissonneur tombe dans une crevasse. On ne retrouvera pas son corps. Nekra s’est, quant à elle, enfuie ! Vision se retrouve alors seul avec Wanda et lui explique qu’il vient, en un jour seulement, de se trouver une vraie famille (Simon, Eric et leur mère). Wanda lui répond qu’il doit désormais mieux comprendre ce qu’elle a vécu quand elle a appris que son père était Magneto. Toute cette histoire autour de la famille a inspiré Vision : il propose à Wanda d’avoir un bébé.

 

Vision et la Sorcière Rouge_Wandavision
(image : © Marvel Comics)

 

Références à la série WandaVision

Wanda et Vision envisagent d’avoir un bébé.

 

Mon avis

Les ennuis commencent. L’histoire n’est pas très bien ficelée. En effet, il y a quand-même de grosses incohérences dans le récit. La 1ère c’est la capture de nos héros. Alors que le Quinjet se crashe dans les rocheuses, on rappelle que le Moissonneur se trouve quant à lui dans le New Jersey. De plus, la justification de Mockingbird est elle aussi très facile. Je ne sais pas d’où sort l’idée de faire du Moissonneur un personnage raciste, mais après tout pourquoi pas ? Le problème, c’est que cela tombe comme un cheveu sur la soupe, et c’est juste un prétexte pour faire partir quelques méchants. Après, on retrouve des bons sentiments et les dialogues sont peut-être un peu trop mielleux, mais cela passe encore. Steve Englehart commence toutefois à devenir un peu trop verbeux. Niveau dessins, on sent que Richard Howell a d’énormes difficultés sur toutes les scènes de groupe. Dès qu’il y a de l’action et plus de 5 personnages, les pages deviennent assez bâclées et leur agencement compliqué. Il est encore une fois sauvé par l’encrage. Le problème, c’est que c’est le tout dernier numéro d’Andy Mushynsky à l’encrage, qui a tout fait pour tenir la cohérence des pages. Ce Vision and Scarlet Witch n°2 propose donc une histoire terriblement bâclée lorsqu’il s’agit de développer les ressorts d’une intrigue, mais plutôt correcte quand il s’agit d’exposer les sentiments des personnages. C’est après que tout va se gâter : rendez-vous dans l’épisode 3 de Vision and Scarlet Witch !

 

Vision and Scarlet Witch n°2 (23 pages ; novembre 1985) : Brothers publié en VF dans Titans n°89 (1986) (Steve Englehart/ Richard Howell / Andy Mushynsky)

Vision et la Sorcière Rouge_Wandavision
(image : © Marvel Comics)

 

À LIRE AUSSI: La Sorcière Rouge : les 10 POUVOIRS les plus ÉTONNANTS de l’héroïne de WandaVision !

comics pouvoirs sorciere rouge
(image © Marvel Comics)




A propos Doop 358 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*