Les 11 morts les plus violentes dans les comics de super-héros

Les morts les plus violentes dans les comics de super-héros

Vous pensez que les super-héros l’emportent toujours à la fin ? Voici 11 morts de super-héros particulièrement violentes dans les comics mainstream !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

On a l’habitude de dire que les super-héros ne meurent jamais vraiment et qu’ils finissent toujours par ressusciter. Mais la mort d’un super-héros est toujours un moment dramatique. Il suffit de penser aux décès de Captain Marvel, de Bucky, ou même de Superman pour mesurer à quel point cela peut être un véritable choc pour les lecteurs de comics. Certaines disparitions marquent aussi plus que d’autres tout simplement parce qu’elles sont violentes et choquantes. Découvrez 11 morts de super-héros parmi les plus violentes jamais lues dans les comics !

 

 

Ares déchiqueté par Sentry

À LIRE AUSSI : Avengers, rassemblement ! Les 10 meilleures équipes Avengers de tous les temps !
C’est sans doute la mort la plus violente de toute l’histoire des comics de super-héros (à défaut d’être la plus importante ou la plus mémorable). Dans l’épisode n°2 de la saga Siege, les super-héros affrontent Norman Osborn et ses sbires, un groupe de super-vilains se faisant passer pour des justiciers. Parmi eux, Arès vient se battre contre Sentry. Seulement ce dernier est possédé par sa part sombre appelée Void. Sentry déchire littéralement Arès en deux, sous les regards stupéfaits et effrayés des autres combattants et des civils. Olivier Coipel dessine une scène particulièrement gore et n’épargne pas les lecteurs. S’étalant une double page, les boyaux et intestins surgissent carrément du cadavre d’Arès à grand coup de geysers de sang ! On avait rarement vu un dessin aussi violent chez Marvel !

 

 

Robin frappé à coup de barre à mine par le Joker

Les morts les plus violentes dans les comics de super-héros

À LIRE AUSSI : 9 moments complètement dingues dans la vie de Batman !
Ce n’est pas un des moments les plus gores des aventures de Batman, mais c’est vraiment une scène qui marque les esprits à jamais. Dans Un deuil dans la famille, Jason Todd, le second Robin, est frappé à coup de barre à mine par un Joker totalement excité. Jason Todd succombe à ses blessures. En fait, Jason ne meurt pas tout à fait de cette agression, mais quelques instants plus tard, dans l’explosion d’une bombe. Même s’il n’était pas très apprécié des lecteurs, Jason ne méritait pas forcément une fin aussi brutale et sadique. Jim Aparo insiste sur la violence en décomposant chacun des gestes du clown et la répétition des coups. Pour l’époque, cette scène est particulièrement choquante. Et le visage extatique du Joker renforce la brutalité de la scène.

 

 

Rorschach atomisé par Dr Manhattan

Les morts les plus violentes dans les comics de super-héros

À LIRE AUSSI : De Watchmen à Doomsday Clock : 30 ans de conflits entre Alan Moore et DC Comics…
Watchmen
, le chef d’œuvre d’Alan Moore et Dave Gibbons, contient de nombreuses scènes violentes. Un des passages les plus marquants reste la fin de Rorschach entre les mains de Dr Manhattan dans le 12ème e ultime épisode. Après la mort du Comédien, Rorschach découvre l’identité du tueur qui s’attaque aux Watchmen. Si ces derniers acceptent à contrecœur de taire ses exactions, le très probe Rorschach compte rester fidèle à ses convictions profondes et raconter la vérité. Rorschach comprend parfaitement que Dr Manhattan ne peut pas le laisser s’en aller ainsi, et lui ordonne de le tuer. Dr Manhattan atomise littéralement Rorschach dont il ne reste qu’une petite flaque de sang. Un moment terrible et plein d’émotion. Dave Gibbons choisit de limiter les détails gores à quelques flaques de sang pour mieux insister sur le choix moral du personnage. Fort.




A propos Stéphane Le Troëdec 166 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.