Connaissez-vous Impact Comics, le label éphémère de DC des aventures des superhéros Archie Comics ?

The Fly
(image : © DC Comics)

The Fly

Nombre d’épisodes : 17 numéros et un Annual
Auteurs : Len Strazewski (Auteur), Mike Parobeck (Artiste), Paul Fricke (Encreur)
Pitch : Jason Troy est un adolescent rêveur. Il montre peu d’intérêt pour les héros mythiques. Son professeur lui lance un défi : créer un héros moderne. Ce devoir enflamme l’imagination du jeune homme qui crée The Flyster, un hybride homme/mouche. Son professeur le félicite en lui confiant un pendentif étrange : une mouche prise dans l’ambre depuis des millions d’années. En rentrant chez lui, Jason est témoin d’une catastrophe. Il souhaite alors être son héros afin d’aider les victimes. A sa surprise, il devient The Fly, héros volant similaire à celui qu’il a imaginé.
Avis : The Fly a la chance de conserver son équipe créative du début à la fin, garantissant une homogénéité dans l’écriture des personnages. The Fly maintient en équilibre entre l’hommage au personnage créé par Joe Simon et de Jack Kirby en 1959 et le besoin d’innovation. En effet, dans le comics originel, The Fly est pratiquement un plagiat de Captain Marvel/SHAZAM. La série Impact le renouvelle en l’écrivant comme un nouveau Peter Parker : un adolescent devant jongler entre ses responsabilités de héros et ses responsabilités familiales, tout en proposant un personnage idéaliste.

 

 

The Jaguar
(image : © DC Comics)

The Jaguar

Nombre d’épisodes : 14 numéros et un Annual
Auteurs : William Messner-Loebs (Auteur), David Antoine Williams, Scott Kollins, Ken Penders, Chuck Wojtkiewicz et d’autres (Artistes), José Marzan Jr. (Encreur)
Pitch : Jeune brésilienne timide, Maria Conception de Guzman a bien du mal à s’adapter à la vie sur le campus de l’Université américaine de Elm Harbor. En proie à des cauchemars, elle fait également face à la xénophobie d’autres étudiants. Lorsqu’un groupe l’agresse pendant son jogging, la jeune femme découvre qu’elle peut devenir Jaguar, une femme à la sauvagerie et à la force animales. Maria découvre peu à peu les origines de ses pouvoirs en tentant de garder son identité secrète. En effet, selon les témoignages, Jaguar est une héroïne ou un monstre à neutraliser !
Avis : The Jaguar est une série sur une héroïne féminine d’origine étrangère, c’est encore peu courant dans les années 90 ! William Messner-Loebs, également auteur de runs sur The Flash et Wonder Woman, parvient à donner aux pouvoirs de Jaguar une ampleur mythique. Le problème majeur de la série vient de l’irrégularité des artistes sur le titre. The Jaguar baigne également dans les clichés des histoires d’adolescents : frictions avec la fille populaire de l’université, professeurs injustes… Pour les amateurs du genre !

 

 

The Web
(image : © DC Comics)

The Web

Nombre d’épisodes : 14 numéros et un annual
Auteurs : Len Strazewski (Auteur), Tom Artis (Artiste principal), Bill Wray (Encreur)
Pitch : Après la disparition des American Crusaders 20 ans plus tôt, une organisation secrète a été créée. The Web, chargé de surveiller l’activité des surhumains. Cette équipe est composée de plusieurs agents dotés d’une armure, et aux personnalités très trempées. Un biker, un fan d’arme à feu, un hippie… L’émergence de nouveaux superhéros pousse les vétérans de The Web à entraîner une nouvelle génération.
Avis : Il est dommage que The Web parte dans tous les sens. Les prémisses pointent vers un comics d’espionnage comme l’était la 1re série Checkmate. Plusieurs numéros se concentrent sur un membre de l’équipe et permettent d’approfondir sa personnalité. Mais The Web veut trop en faire. Ajoutez au matériel cité plus haut des conflits de générations comiques. Entre les vétérans et les jeunes recrues d’une part, mais également entre les vieux de la vieilles et des gosses qui volent leur équipement. Les ennemis de The Web sont enfin loin d’être mémorables. J’en veux pour preuve Frenzy, un Joker psychédélique mâtiné de Hulk et ultime adversaire des héros. La valse des artistes achève de rendre la lecture de The Web presque désagréable à lire. (suite de l’article en page suivante)

 

À LIRE AUSSI : En 1993, les comics Milestone défendaient déjà les minorités !

Milestone Comics
(image © Milestone Media)
 

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 149 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.