Connaissez-vous Impact Comics, le label éphémère de DC des aventures des superhéros Archie Comics ?

Impact Comics label
(image © DC Comics)

Connaissez-vous Impact Comics ? Savez-vous que l’éditeur des comics Archie a aussi versé dans le genre superhéroïque ? Ces personnages, pour certains créés en 1939, sont les enfants mal-aimés des comics. En effet, ils tombent régulièrement dans l’oubli avant d’être repris par Archie Comic Publications ou un éditeur partenaire ! DC Comics s’est ainsi intéressé à ces superhéros à plusieurs reprises. Dans les années 90, l’éditeur lui a même dédié un label à part entière. Grandeur et décadence d’Impact Comics : découvrez l’histoire de cet éphémère univers.
■ par JB

 

Publicité Crusaders
(image : © DC Comics)

 

Impact Comics : la genèse

Il était une fois MLJ Magazines Incorporated, une maison d’édition de comics de superhéros de 1939. L’éditeur change rapidement d’orientation et se focalise sur une autre branche, les comics Archie, au point de devenir Archie Comic Publications dès 1946. Les superhéros créés en 1939 disparaissent régulièrement, pour revenir à l’occasion de courtes périodes. Avance rapide jusqu’en 1987, chez DC Comics. Le reboot de Crisis on Infinite Earths a marqué un tournant plus sombre pour les séries, plus mature. Le responsable du développement de DC Comics, Mike Gold, et celui de la distribution, Matt Ragone, décident donc de créer un label dédié aux jeunes lecteurs. Il font appel à l’auteur Brian Augustyn afin de créer ce nouvel univers. Le groupe de réflexion décide de s’orienter vers une propriété intellectuelle déjà existante et de la reprendre à zéro. Ils pensent tout d’abord aux héros Gold Key, comme Doctor Solar ou Magnus, Robot Fighter. Jim Shooter reprend d’ailleurs l’idée lors de la création de Valiant Entertainment. Puis ils envisagent les THUNDER Agents. Problème : à ce moment-là, ce titre est pris dans un cauchemar légal concernant les détenteurs réels des droits. Ce sont donc les héros MLJ qui sont choisis. Archie Comic Publications accorde à DC Comics un droit de publication de 3 ans sur ces personnages.

 

Publicité Black Hood
(image : © DC Comics)

 

Une vie éphémère

Mike Gold ne laisse rien au hasard. Le triumvirat choisit chaque auteur, éditeur et artiste. Ceux-ci doivent d’ailleurs réaliser un 1er jet sur leur titre. Enfin, des réunions éditoriales permettent de créer des bibles pour chacune des séries, mais aussi de mettre en place une stratégie pour chacun des titres. Cependant, cette mécanique ne tarde pas à se gripper. Avant les 1res publications, Matt Ragone quitte DC Comics pour Marvel, et Impact Comics perd ainsi l’un de ses fondateurs. Son remplaçant ne voit aucun potentiel en ce label et suggère même de le tuer dans l’œuf ! Les commerciaux de DC Comics ne font donc aucun effort pour promouvoir ce nouvel univers lors de ses débuts en juillet 1991. Nouvel obstacle : environ 1 an après le lancement d’Impact Comics, c’est au tour de Mike Gold de quitter le navire. Mike Gold est remplacé par Christopher Priest, beaucoup moins impliqué que son prédécesseur. Plusieurs équipes artistiques changent, et les vétérans comme Tom Lyle sont ainsi remplacés par des artistes débutants. Les ventes baissent de plus en plus et, entre octobre et décembre 1992, les titres Impact Comics sont annulés les uns après les autres. En février 1993, une nouvelle minisérie en 6 parties paraît : Crucible, qui doit servir de prélude à une phase 2 d’Impact Comics et à une relance des comics. Pourtant, dès Crucible n°3, le couperet tombe : c’est la fin d’Impact Comics. Si les personnages reviennent dans le giron de DC Comics à la fin des années 2000, ils sont intégrés dans l’univers DC et n’ont aucun rapport avec leur incarnation passée. Pour en savoir plus sur Impact Comics, j’invite les anglophone à lire la rétrospective de Ryan McLelland.

 

American Crusaders
(image : © DC Comics)

 

Quelques principes

Les titres Impact Comics se lisent un peu comme une sorte d’univers Ultimate. Les héros de MLJ Publications Incorporated sont rajeunis, et leurs histoires sont modernisées. Cependant, ils ne sont pas les 1ers héros de ce monde. 20 ans avant leurs aventures, l’équipe de superhéros en vue, les American Crusaders, s’est séparée pour des raisons obscures. Chacun des nouveaux héros se place ainsi en tant qu’héritier. Fils ou filles de héros, derniers porteurs en date d’un costume… Archie Comic Publications a peu d’exigences, et demande surtout que les publications de DC Comics comportent des messages d’utilité publique. Les créateurs d’Impact Comics prêtent également un serment au lecteur dès les 1res publications. Leurs engagements : respecter le lecteur, prendre en compte ses retours et corriger ce qui ne lui convient pas, ne pas le prendre pour une vache à lait en multipliant les crossovers et ne jamais le considérer comme un enfant. (suite de l’article page suivante)

 

À LIRE AUSSI : X-Force et X-Statix : pourquoi ces séries mutantes déjantées énervent les fans ! (1re partie)

(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 149 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.