20 sales petits secrets de Superman !

(image © DC Comics)

Superman est souvent perçu comme « l’enfant de chœur » de l’univers DC Comics. Pourtant, il a lui aussi sa part d’ombres. Découvrez 20 des secrets les plus sombres du plus grands héros des comics !
■ par JB

 

 

Créé en 1938, Superman n’a pas toujours été l’enfant de chœur que l’on connaît aujourd’hui. Durant l’Âge d’argent des comics, plusieurs couvertures le montrent en train d’humilier ou de mettre en danger Lois Lane, Jimmy Olsen ou les citoyens de Metropolis. L’idée est d’intriguer les lecteurs pour les pousser à lire pour en avoir le cœur net, sachant qu’au final la réalité est souvent bon enfant. Cependant, même en dehors de ces exemples, ou de réalités parallèles comme celles d’Injustice ou de Red Son, Superman peut être véritablement menaçant. La preuve par 20 !

 

 

Une nouvelle Krypton

(image © DC Comics)

Commençons par le Superman de Terre-2. Il s’agit du personnage créé dans les années 30, qui aurait continué ses aventures après la Seconde Guerre mondiale au sein de la Société de Justice d’Amérique. Bien qu’il la quitte, la JSA reçoit un jour un appel de Superman, qui les conduit dans une caverne. Une trombe d’eau déferle et noie Wonder Woman, Green Lantern, Atom, Robin et Hawkman. Le coupable apparaît pour prendre leur pouls : Superman lui-même ! En réalité, il vient de les exposer aux eaux du lac Koehaha comme il l’a été avant eux. Ce liquide lève les inhibitions de ses victimes. Une fois réanimée, Wonder Woman se met à commettre des crimes pour donner l’immortalité à Steve Trevor. Autre exemple, Robin tente de tuer le responsable de la mort de ses parents, Boss Zucko. Superman, de son côté, veut simplement raser la planète pour recréer une nouvelle Krypton ! Sa 1re victime n’est nulle autre que sa cousine Power Girl.

 

 

Un obstacle à l’évolution humaine

(image © DC Comics)

Vous connaissez peut-être l’un des griefs de Lex Luthor envers Superman. En effet, il accuse notamment le kryptonien de rendre l’humanité trop dépendante de lui et de freiner son évolution. Simple rhétorique de supervilain ? Il s’avère que d’autres personnages ont le même avis. C’est le cas des Gardiens de la galaxie, les créateurs des Green Lantern. Ils montrent subtilement à Superman que, bien qu’il prêche l’autodétermination auprès des peuples extraterrestres qu’il sauve, il est loin d’appliquer ce principe aux terriens. Troublé, il revient sur Terre et découvre un propriétaire américain abusant de ses employés, des immigrés mexicains. Bien qu’il sauve leur village d’un tremblement de terre, Superman refuse de les aider dans leurs revendications.

 

 

Superman, écoterroriste ?

(image © DC Comics)

« Krypton no more », paru dans Superman 307 à 309, montre un Superman au bord de la dépression nerveuse. Traumatisé par les souvenirs de la destruction de Krypton, il est prêt à tout pour que la tragédie ne se reproduise pas sur Terre. Quitte à détruire des usines polluantes ou à expédier des pétroliers en orbite ! Supergirl tente un traitement de choc. Elle le persuade que Krypton n’est qu’une illusion et que tous 2 sont des mutants bien humains. Sa ruse marche trop bien. Maintenant, Superman se préoccupe de la Terre et néglige la protection des autres planètes !

 

À LIRE AUSSI : Superman est-il plus intéressant que Batman ?

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 92 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.