DCeased n°4 : les zombies dévorent les superhéros… Et rien ne semble pouvoir les arrêter ! [avis]

(image © DC Comics)

Tom Taylor et Trevor Hairsine poursuivent DCeased, la saga zombie de DC Comics. Le décompte des infectés et des survivants se fait plus clair, alors que le pire se réalise. DCeased n°4 semble organiser rien moins que la défaite des superhéros, la chute de l’espoir ! Passionnant, mais gare aux spoilers.
■ par Ben Wawe

 

(image © DC Comics)

 

L’Éauation d’Anti-Vie, source de l’infection au cœur de DCeased, s’étend ! Lois Lane lance un appel pour réunir les résistants à Metropolis, Superman tente de trouver des survivants. Alors que Harley Quinn est sauvée par Poison Ivy de Birds of Prey zombifiées, actant leur romance. Cyborg, « porteur sain » de l’infection, rejoint le Daily Planet, où Alfred explique le cruel destin de Batman à son fils Damian. La résistance s’organise. Mais le gouvernement américain a mis au point un protocole contre l’infection, et l’agent chargé de « gérer » les infectés… est touché. Le cliffhanger annonce tout simplement que c’en est fini des superhéros !

 

(image © DC Comics)

 

Des réunions bien menées

Tom Taylor a utilisé DCeased n°3 pour faire un bilan de ses intrigues et personnages, avec beaucoup d’émotion. DCeased n°4 relance la saga, en confirmant la réunion des survivants, en actant qui est infecté et qui ne l’est pas. Les rencontres annoncées et craintes se réalisent, et touchent le lecteur. Alfred qui informe Damian de son héritage, Flash qui demande à Black Canary pourquoi elle a un anneau Green Lantern… des moments sobres mais très intenses. Tom Taylor maitrise ses personnages, et les dialogues sont fluides et touchants. La concentration des personnages permet aussi de simplifier la lecture, et d’envisager une suite dantesque.

 

(image © DC Comics)

 

La fin du monde

La lecture de DCeased n°4 fait sentir une avancée progressive vers le pire. Tom Taylor gère intelligemment son rythme, en multipliant les points de vue pour retrouver l’espoir. Sauf que le cliffhanger, en lien avec un début choquant sur la « perte » de l’agent gouvernemental, coupe tout espoir chez le lecteur. Rien ne semble pouvoir sauver les survivants, et même le lecteur « cynique » peut se demander où cela va s’arrêter. Car DCeased n’a pas hésité à sacrifier Batman, alors tout est possible ! Tom Taylor réussit son pari, en créant le doute et l’attente dans une somme de rebondissements pertinents.

 

(image © DC Comics)

 

Un beau récit maitrisé

Tom Taylor a une bonne intrigue, et la déroule bien. Mais il sait aussi parler aux fans, avec une réelle maitrise de l’univers DC. C’est une bonne idée que Mera, seule survivante d’Atlantis, rejoigne les Amazones. C’est une bonne idée que Batman demande aux Flash de se cacher pour éviter qu’ils empirent la situation en étant infectés. C’est une bonne idée que Superman se force à utiliser sa vision à rayons X pour ne pas être infecté par un écran. D’autant que Trevor Hairsine livre de très belles planches, alternant entre le dynamique, le gore et l’émotion. Le passage Alfred/Damian et la dernière page sont des chocs émotionnels puissants. Vivement la suite de cette minisérie évènement qui tient finalement ses promesses. ■

(image © DC Comics)