DC Comics : les 15 équipes de supervilains les plus puissantes !

Black Lantern Corps

Black Lantern Corps
(image © DC Comics)

Dans le prologue de Blackest Night, le vieil adversaire de Green Lantern, Black Hand, assassine sa famille avant de suicider. Scar, une gardienne corrompue par le toucher de l’Anti-Monitor, le ranime à l’aide d’un anneau noir. Black Hand devient l’avatar de la mort et génère une série d’anneau qui réanime héros et supervilains décédés. Les Black Lantern ainsi créés se nourrissent des émotions de leurs victimes, qu’ils tuent en leur arrachant le cœur. Ces zombies intelligents utilisent d’ailleurs les souvenirs de leur ancienne vie pour mieux manipuler leurs cibles. Chaque mort qu’ils causent permet à Scar d’assembler l’énergie pour invoquer Nekron, l’une des incarnation de la Mort. Même si les héros réussissent finalement à renvoyer Nekron dans sa dimension, les Black Lantern font un grand nombre de victimes. On compte notamment Tempest, Hawkgirl, Hawk (Holly Granger) ou encore Damage parmi les morts.

 

 

La Société des Monstres du Mal

Monster Society of Evil
(image © DC Comics)

A 1re vue, Mister Mind ne paie pas de mine. Quel mal peut faire une simple chenille ? Pourtant, il s’agit de la plus grande menace de Terre-S, le monde de Captain Marvel et des autres héros du sorcier Shazam. Après avoir naïvement tenté de fédérer les criminels de Terre-2, Mister Mind forme une équipe de supervilains bien plus dangereuse dans son monde, la Société des Monstres du Mal . Outre des supervilains comme Captain Nazi, Ibac ou le Dr Sivana, cette équipe compte parmi ses membres Adolf Hitler, Benito Mussolini et Hideki Tojo ! Leur 1re histoire a couru sur pas moins de 25 numéros à l’issue desquels Mister Mind compte  186 744 victimes ! Dans l’ère moderne, avec Power of SHAZAM! N°38, la Société des Monstres du Mal fait ses débuts en fanfare. Mister Mind prend le contrôle de Sarge Steel et lâche un robot, Mister Atom, sur la ville de Billy Batson et de sa soeur. Le résultat : une explosion atomique qui vaporise la ville et tous les proches des 2 héros. L’étape suivante : raser la Maison Blanche dans une tentative avortée de posséder le Président. A noter : Jeff Smith, auteur de Bone, a écrit et illustré une mini-série où Billy Batson affronte une autre version de la Société des Monstres du Mal, toujours menée par Mister Mind.

 

 

La Société d’Injustice

Injustice Society
(image © DC Comics)

L’Injustice Society, ou Société d’Injustice en VF, regroupe les ennemis des membres de la Société de Justice d’Amérique. Elle se forme au sortir de la 2de Guerre Mondiale, en 1947. Menée par le Sorcier, cette équipe de supervilains compte parmi ses membres l’immortel Vandal Savage, Brain Wave ou encore le voyageur temporel nazi, Per Degaton. Leur 1er plan pour vaincre les héros est ambitieux. Ils ouvrent en effet les prisons, remplacent des personnes clés du gouvernement et du système judiciaire. La Société d’Injustice capture ensuite les héros avec l’aide de leur armée de criminels et les condamnent à mort. Cette conspiration est déjouée par Green Lantern. Cependant, le Sorcier rassemble une autre Société d’Injustice avec des membres moins instables que leurs prédécesseurs. Cette version de l’équipe réussit à prendre le contrôle de la Société de Justice en exploitant le double jeu d’Harlequin, qui prétendait les rejoindre. Des décennies plus tard, les héritiers de l’Injustice Society forment Injustice Unlimited et affrontent les enfants des héros des années 40. Ils parviendront même à tuer Skyman, le Star Spangled Kid de l’Âge d’or.

 

À LIRE AUSSI : 15 équipes de SUPERVILAINS que tout le monde a OUBLIÉES !

(image © DC Comics, marvel Comics)
Page suivante : Les antithèses de la Justice League et de leur plus grand héros !




A propos JB 179 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.