15 équipes de SUPERVILAINS que tout le monde a OUBLIÉES !

(image © DC Comics, marvel Comics)

Toutes les équipes de supervilains ne peuvent pas être aussi célèbres que les Maîtres du Mal ! Voici 15 équipes de supervilains oubliées de tout le monde (ou presque) !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Avant Guard

(image © Marvel Comic)

Le Painter est un supervilain apparu dans les pages de Strange Tales quand la Torche Humaine partageait le sommaire avec Docteur Strange. Tout ce qu’il peint devient réalité. Il s’allie à 2 artistes pour accomplir un rituel magique et augmenter leurs pouvoirs. Spark est un acteur médiocre et Bora une danseuse mutante. Cette équipe de supervilains appelée l’Avant Guard apparait en 1985 dans Web of Spider-Man 75. Spider-Man réussit à en venir à bout grâce à l’aide de superhéros newyorkais comme les Avengers, les 4 Fantastiques, les New Warriors et X-Factor.

 

 

Les Death-Throws

(image © Marvel Comic)

Dans sa minisérie Hawkeye, Mark Gruenwald imagine un affrontement entre le super-archer et 3 supervilains d’une très grande dextérité : Crossfire, Bombshell et Oddball. En 1986, Gruenwald pousse l’idée encore plus loin. Dans Captain America 317, on apprend que Bombshell et Oddball font partie d’une équipe de supervilains, les Death-Throws ! Le groupe a dans ses rangs Ringleader, Tenpin et Knicknack. Avec Oddball et Bombshell, ils libèrent Crossfire de prison. Heureusement, Captain America et Hawkeye contrecarrent leurs plans.

 

 

Killer Elite

(image © DC Comic)

À LIRE AUSSI : Les 7 moments les plus gores de Suicide Squad : Hell to Pay
Justice League America
105 et 106 sont remarquables dans la mesure où il s’agit de la seule apparition de ce groupe de supervilains appelé Killer Elite ! Le groupe se compose a priori de la crème des assassins de l’univers DC avec des persos comme Deadshot, Merlyn, Bolt, Effroi ou Deadline. Seulement, si l’idée semble bonne, concrètement les personnages ne fonctionnent pas vraiment bien en équipe. L’essai fera long feu.

 

Lire la suite page suivante !




À LIRE AUSSI

Comics

P. Craig Russell adapte brillamment American Gods de Neil Gaiman [critique]

P. Craig Russell propose une adaptation fidèle d’American Gods, le roman de son ami Neil Gaiman. Laissez-vous entraîner dans une histoire à la frontière entre fantastique et mythologie, dans un premier volume de grande qualité, [...]
A propos Stéphane Le Troëdec 222 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.