Les 7 moments les plus gores de Suicide Squad : Hell to Pay

Les 7 moments les plus gores de Suicide Squad Hell to pay

Suicide Squad : Hell to Pay annonce le retour sur nos écrans du célèbre groupe de super-criminels DC. Habitué des films d’animation DC, Sam Liu a déjà réalisé les dessins animés de Batman : Gotham by Gaslight et Batman : The Killing Joke. Et celle tout particulièrement réussie de Batman : Year One. Autant dire qu’on attendait avec impatience Suicide Squad : Hell to Pay. Ce film d’animation risque bien de mettre les fans de DC d’accord. Sam Lieu et son équipe n’ont pas trahi le comics d’origine, et ont adapté fidèlement cet univers noir et cynique, sans lésiner sur la violence (ni les références sexuelles). La preuve en image avec les 7 moments les plus gores et sanglants de Suicide Squad : Hell to Pay !
■ Par Stéphane Le Troëdec

 

Un travail d’équipe sanglant

Les 7 moments les plus gores de Suicide Squad Hell to pay

Au début de l’histoire, au cours d’une mission, Amanda Waller envoie une première mouture de la Suicide Squad en mission. L’équipe compte alors dans ses rangs 4 membres : le Comte Vertigo, Deadshot, Poli et Chinelle (Punch et Jewelee en VO). Leur mission ? Voler des données sensibles à Tobias Whale, un homme de main de Black Mask.
Pendant que Poli l’immobilise avec ses super-pouvoirs, le Comte Vertigo utilise ses pouvoirs mentaux. Il pousse alors Wale à retourner son arme contre sa tempe et à presser la détente. Gratifiant au passage le public d’une première gerbe de sang… et de quelques dents !

 

« Calmez votre joie, les repris de justice ! La seul qui sera comblée ce soir… C’est moi ! »
– Amanda Waller

 

Amanda Waller fait exploser une bombe dans le crâne du Comte Vertigo

Les 7 moments les plus gores de Suicide Squad Hell to pay

Très vite, la première mission de la Suicide Squad se gâte : le Comte Vertigo finit par trahir cette première Suicide Squad. Évidemment cette trahison n’est pas du goût d’Amanda Waller qui n’hésite pas un seul instant avant de déclencher la bombe implantée dans son crâne. Le visage du Comte Vertigo se déforme peu à peu avant d’exploser dans une gerbe de sang… Éclaboussant le visage de Jewelee et celui de Deadshot. Le spectateur naïf qui pensait regarder un dessin animé tout public est prévenu : Suicide Squad : Hell to Pay n’est pas à mettre entre toutes les mains !

 




A propos Stéphane Le Troëdec 344 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.