12 scènes érotiques ET polémiques dans les comics mainstream

Dr Strange 18

Dr Strange clea benjamin franklin
(image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : La création du Dr Strange par Steve Ditko
Dans Dr Strange 18, le malicieux Steve Englehart fait voyager notre docteur préféré et sa petite amie Cléa au cœur de l’histoire profonde des États-Unis. On est loin de penser que Cléa allait avoir une relation intime avec Benjamin Franklin, un des pères fondateurs ! Lui-même âgé de 70 ans ! La scène a tellement choqué Marvel que Steve Englehart est remplacé au numéro 19 où Marv Wolfman (tiens, tiens – lire les 2 premiers chapitres de cette liste) nous explique que cette scène n’était… Qu’une illusion !
En VF : Satan n°16 (Arédit)

 

 

Midnighter and Apollo 1

Midnighter apollo
(image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : 10 super-héros LGBTQ parmi les plus célèbres du comics mainstream
La série Midnighter and Apollo, réalisée par Steve Orlando, voit nos 2 héros dans une position plutôt suggestive. Nous ne sommes d’ailleurs même plus dans la suggestion ici. En réalité, si les lecteurs d’Authority de Warren Ellis avaient encore un doute sur la relation homosexuelle de Midnighter et Apollo… Disons qu’ils n’en ont plus !
Inédit en VF

 

 

 

Catwoman 1

Batman Catwoman
(image © DC Comics)

À LIRE AUSSI : 9 moments complètement dingues dans la vie de Batman !
Cette dernière scène de Catwoman 1 est incontestablement la plus choquante de tout le New52 de DC Comics. Elle voit Batman et Catwoman avoir une relation sexuelle explicite et assez glauque sous les yeux des lecteurs. Menée par un Guillem March plus voyeur que jamais et un Judd Winnick hors de contrôle, ce numéro de Catwoman a beaucoup fait parler de lui à cause de cette scène !
En VF : Catwoman tome 1 collection DC Renaissance (Urban Comics)

 

Lire la suite page suivante !




A propos Doop 208 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.