Spécial fêtes : 10 supervilains déguisés en Père Noël !

Turk Barrett

(image © Marvel Comics)

 

Contrairement à la version Netflix, Turk Barrett est une sorte de blague dans les comics. Il a pratiquement un rôle de punching ball pour Daredevil, et se fait régulièrement virer des gangs qu’il rejoint. Turk Barrett pense par exemple que Franklin Nelson est un dur de dur et le présente comme tel au Caïd ! Quand il a besoin d’informations, Daredevil traque Turk pour le tabasser jusqu’à ce qu’il parle. Même quand il vole des costumes de supervilains, Barrett se fait vaincre en quelques instants, lorsqu’il ne se neutralise pas lui-même. Autant dire qu’il crée la surprise dans Daredevil n°229, en plein milieu de la saga Born Again. Dans cette histoire, Wilson Fisk apprend l’identité de Daredevil et détruit méthodiquement la vie de Matt Murdock. Il le fait radier du barreau, le ruine et menace ses amis. Puis il va pour tuer son ennemi en envoyant Matt Murdock au fond de la mer. Cependant, Matt Murdock s’échappe et s’écroule dans une ruelle. Réduit à l’état de sans-abris, encore délirant, Matt se fait renverser par une voiture. Chancelant, il aperçoit Turk Barrett et son complice Grotto en train de dépouiller un Père Noël de rue, afin d’aller mendier dans les quartiers riches. Matt Murdock tente de les en empêcher. C’est alors que Turk Barrett sort une lame et poignarde l’avocat déchu. Les voyous s’enfuient et laissent Murdock pour mort. Le héros se relève et se traîne jusqu’à l’ancienne salle d’entraînement de son père. C’est là que Sœur Maggie, sa mère, le retrouve inconscient mais à temps pour le sauver. Ayant touché le fond après sa défaite contre Turk, Daredevil va alors renaître de ses cendres.

 

Inez la Folle

Crazy Inez Deadpool Max
(image © Marvel Comics)

 

Une touche de féminité dans ce top masculin ! Dans l’univers Marvel traditionnel, la mutante Outlaw, dite Inez la Folle, est une mercenaire à la force et à la résistance surhumaines. Mais dans la série pour adultes Deadpool Max, Inez la Folle n’est pas qu’un surnom ! Abusée par son père dans son enfance, elle a développé des troubles de la personnalité. Depuis, Inez est pensionnaire d’une maison de repos où Deadpool lui rend des visites pour des parties de jambes en l’air. Elle retrouve Wade Wilson sous l’identité de Domino et a un enfant avec Deadpool. Enfin, une poupée qu’elle nomme Wolfie… Elle change alors à nouveau d’identité pour celle de Honey Moon, qui a tendance à tuer les hommes après avoir couché avec Wade Wilson. Deadpool lui fait subir une thérapie de choc en la confrontant aux souvenirs traumatiques de son enfance avant de la renvoyer à l’asile. L’histoire qui nous intéresse est Deadpool Max X-Mas Special. Toujours décalé, le comics nous présente une nouvelle personnalité d’Inez la Folle : Santa Clawz. Elle a décidé de faire la guerre aux autres fêtes en offrant aux petits enfants une arme à feu ! En effet, son fils, la poupée, a été mâchouillée et son œil arraché. Grâce à ses cadeaux, tous les enfants pourront eux aussi perdre leur œil ! Deadpool la calme en lui redonnant un fils, Wade Jr, dessin fait à la va-vite…

 

Bonus : Space Oddity, Helter Skelter et Wooly Bully

DP7 Captain Manhattan
(image © Marvel Comics)

 

Le New Universe, une création de Jim Shooter, se voulait à l’origine un univers de comics plus réaliste que le monde Marvel traditionnel. Une lumière éclatante, le White Event, donne aléatoirement des pouvoirs à des hommes et femmes à travers le monde. Aux Etats-Unis, une clinique dédiée à ces paranormaux les regroupe et prétend pouvoir les aider. Se méfiant des véritables intentions de cette organisation, 7 paranormaux s’en échappent et vivent en fugitifs. Dans DP7 n°30, le groupe, qui a bien évolué, rencontre un paranormal qui s’est construit une identité de superhéros : Captain Manhattan, défenseur de cette partie de la ville de New York ! Amusés par ce héros un peu ridicule, les DP7 finissent par lui donner main forte. En effet, Captain Manhattan s’est mis à dos plusieurs voyous qui font appel à un gang de paranormaux. Comme ce sont les fêtes de Noël, le gang joue sur les clichés pour attirer vers eux ce fan de comics. Les paranormaux Space Oddity, Helter Skelter et Wooly Bully utilisent des costumes de Pères Noël afin de se placer au centre des festivités annuelles. Space Oddity s’envole dans les airs avec Wooly Bully qui emporte l’arbre géant. Captain Manhattan vole à leur rencontre pour les stopper. Wooly Bully utilise sa force pour envoyer le héros à terre avant de lui lancer le sapin géant en plein visage ! Les DP7 interviennent et neutralisent aisément les criminels, avant de partir sous les vivas de la foule. ■

 

LIRE AUSSI : Superman, meurtrier ? 10 supervilains que l’Homme d’Acier a assassinés (ou presque) !

superman assassin
(image © DC Comics)




A propos JB 195 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*