Les morts de Superman : 30 comics où l’Homme d’Acier soi-disant « invincible » a succombé !

Empoisonné par l’Eglise

Batman: Holy Terror
(image © DC Comics)

Dans Batman: Holy Terror, Oliver Cromwell a survécu à la maladie qui l’a emporté dans notre monde. Sa survie fait entrer l’Angleterre et les colonies américaine dans une théocratie puritaine. Au 20e siècle, le clergé domine la société. Alors qu’il est sur le point d’être ordonné, Bruce Wayne apprend que l’état est responsable de la mort de ses parents. Il tente alors de percer les secrets de son ordre en devenant le justicier Batman. Il découvre l’existence de la Chambre étoilée, un laboratoire où le clergé tente de créer des surhommes à son service. Ceux qui résistent sont brisés psychologiquement ou détruit physiquement. Le plus puissant de ces recrues potentielles a été livrée à la Chambre étoilée par un couple du Kansas. L’étranger devenait de plus en plus puissant alors qu’il grandissait. Cependant, sa résistance à la conversion a contraint ses geôliers à le tuer en utilisant les résidus qui entouraient son vaisseau.

 

 

Exposé au cœur de Metallex

Superboy Annual
(image © DC Comics)

Les annuals de DC Comics de 1994 proposent des versions alternatives des héros. Ceux des séries Adventures of Superman et Superboy s’intéressent à un univers où des envahisseurs extraterrestres, les Malazza-Rem, sont parvenus à conquérir la Terre. Les Super Seven, la Justice League de ce monde, doit céder lorsque le leader des envahisseurs menace de tuer un millier de civils à chaque fois qu’un méta-humain se montre. Cependant, ils organisent la résistance : même Lex Luthor, dont le cerveau est transplanté dans le corps de Métallo, en fait partie ! Mais les envahisseurs ont un plan. Ils utilisent Lana Lang pour attirer Superman dans un piège. Les Malazza-Rem ont capturé Metallex plus tôt et utilisent son cœur de kryptonite pour affaiblir Superman. Le jeune Superboy, qui n’est pas affecté par la kryptonite, affronte le leader des envahisseurs et le neutralise, trop tard cependant pour sauver Superman. Cependant, afin de continuer à donner de l’espoir aux humains, Superboy prend le rôle de Superman.

 

 

La victoire du Mal

Batman: Last Knight on Earth
(image © DC Comics)

Le héros de Batman: Last Knight on Earth s’éveille dans un monde apocalyptique. Clone de Batman, il découvre que son prédécesseur a été réduit en charpie par une foule enragée. Dans le 2nd numéro, Lex Luthor révèle comment ce désastre a commencé. Luthor a proposé à Superman un débat sur le bien et le mal. L’enjeu ? Le perdant serait tué par des piques de kryptonite. Les juges ? L’humanité entière. Par le biais des pouvoirs de télépathe de Starro, les humains devaient déterminer le vainqueur en choisissant un mot par la pensée : Justice ou Fatalité. D’après Lex Luthor lui-même, le plaidoyer de Superman est magnifique alors que le sien était brillant mais creux. Alors qu’il s’attendait à être condamné à mort mais sauvé à la dernière minute par le kryptonien, Lex Luthor a la stupeur de découvrir que c’est Superman qui a perdu ce débat d’idée. La kryptonite transperce le héros qui meurt ainsi empalé. Luthor ne profite cependant pas de sa victoire. L’humanité se retourne en effet contre les héros, mais aussi les supervilains.

 

LIRE AUSSI : Superman, les origines : le meilleur récit de ces dernières années ?

(image © DC Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 140 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.