Superman, les origines : le meilleur récit de ces dernières années ?

(image © DC Comics)

Avec Superman : les origines (Superman Birthright), le scénariste Mark Waid et le dessinateur Leinil Yu nous proposent certainement ce que j’ai pu lire de meilleur quant à la redéfinition et l’actualisation des premiers pas de l’homme d’acier. Relecture moderne, intelligente et profonde du plus grand des super-héros, Superman : les origines est l’exemple parfait du fait que l’on peut moderniser un personnage vieux de 80 ans sans en trahir l’esprit original !
■ par Doop

 

Superman les origines
image : © DC Comics

Une tâche compliquée mais brillamment exécutée

Redéfinir pour un lectorat moderne les origines d’un super-héros qui a de nombreuses décennies d’existence est une chose courante dans les comics. En effet, la plupart du temps, certains faits à l’origine même de la création des plus grands super-héros ne peuvent plus coïncider avec leur âge. Superman n’est pas le cas le plus compliqué. En effet, ses origines sont assez « passe-partout » et ne nécessitent pas forcément une adaptation moderne. Il paraît difficile pour un public de cinéma et de comics qui demande toujours plus de réalisme de considérer par exemple que c’est la guerre du Vietnam qui a créé Iron Man, faisant de Tony Stark au minimum un octogénaire. Pour l’homme d’acier, la fusée en détresse qui atterrit dans un champ du Midwest est nettement plus malléable à l’avancée du temps et des évolutions de la société. Et ce n’est pas sur ce point là qu’à décidé de se consacrer Mark Waid. Tout comme avait pu le faire John Byrne 20 ans plus tôt après Crisis on Infinite Earths (ou Zack Snyder dans l’innommable Man of Steel), le scénariste préfère nous expliquer le cheminement qui a amené un jeune garçon du Kansas pas comme les autres à devenir le super-héros le plus emblématique de tous. Et les 1ers épisodes de Superman : les origines sont véritablement différents, partant dans une voie totalement inexplorée ! Nous ne sommes plus dans les années 80 mais dans les années 2000, et la possibilité de voyager à travers le monde entier et de communiquer avec ses proches est nettement plus simple. Mark Waid décide donc de faire visiter l’Afrique à un tout jeune Clark Kent connecté, qui communique avec ses parents via internet. Et l’idée de placer un apprenti journaliste, un garçon qui n’a pas encore trouvé sa voie au milieu d’un continent où rien n’est jamais simple et clair est l’un des points forts du récit. Mark Waid recentre les origines du super-héros dans ce qui a été le berceau de l’humanité et c’est, je trouve, une superbe métaphore.

 

Superman les origines
image : © DC Comics

 

À LIRE AUSSI : 20 sales petits secrets de Superman !

(image © DC Comics)

Metropolis, Clark, Lois et Luthor

Après un 1er tiers vraiment passionnant, Clark débarque à Metropolis et le récit devient plus classique, plus conforme à ce que l’on peut envisager sur les débuts de l’homme d’acier. J’apprécie beaucoup le fait que Mark Waid ait choisi de raconter l’histoire de Clark Kent plutôt que celle de Kal-El. Il fait comprendre au lecteur qu’en dépit de ses origines, Superman n’est qu’un déguisement. Le héros c’est Clark, avec ses forces, bien évidemment, mais aussi ses doutes, ses faiblesses et parfois, sa naïveté. De fait, c’est totalement une vision opposée à celle du film Man of Steel. D’ailleurs, Clark ne sait rien de ses origines et ne connaît même pas l’existence de Krypton. Lois est bien évidemment présente et joue un rôle essentiel dans l’évolution du récit. Ce que j’ai bien aimé dans Superman : les origines, c’est que la romance naissante entre Clark et Lois n’est que subtilement abordée, Lois est une femme de tête, incisive et loin des clichés qu’on a pu, souvent, lui connaître. Mark Waid reste dans un schéma tout à fait classique, certes, mais arrive quand-même à s’éloigner un peu de la tradition, notamment en ce qui concerne le grand méchant de l’histoire, Lex Luthor. Je ne sais pas si l’idée de faire de Lex un habitant de Smallville qui a connu Clark adolescent était une volonté éditoriale pour coller à la série télévisée, mais cela ne semble pas du tout forcé. En redéfinissant l’histoire de Superman, Mark Waid modifie celle de Luthor dans des origines qui pourraient un peu ressembler à celles du Dr Fatalis. Cela permet d’installer une tension assez forte et des intrigues sous-jacentes pas totalement explorées, notamment lorsque Lex dit ne pas connaître Clark Kent. Le fait que Luthor en sache plus sur Krypton que Clark est, là aussi, une manière plutôt subtile de lier le destin des 2 ennemis. Si la définition des caractères des personnages est une réussite totale, j’ai un peu moins aimé les scènes d’action et la menace de Luthor, un peu trop classique à mon goût. Cela reste toutefois bien supérieur à des tonnes d’autres récits sur l’homme d’acier.

 

Superman les origines
image : © DC Comics

 

À LIRE AUSSI : Superwoman : les 10 meilleures versions féminines de Superman !

superwoman
(image © DC Comics)

Un Superman puissant

Je ne suis pas le plus grand admirateur des dessins de Leinil Francis Yu. Souvent je trouve sa narration un peu trop confuse. Mais c’est un dessinateur qui possède un style inimitable et qui fonctionne, reconnaissons-le, parfaitement dans cette maxi-série. Il est plus à l’aise sur le héros en costume que sur son alter ego, et il arrive à livrer des planches véritablement iconiques, notamment, encore une fois, lors du passage de Clark en Afrique. Cela manque un peu de nuances parfois, mais l’unité graphique est indéniable et la force du héros impressionnante. Cela renforce vraiment l’aspect indispensable de Superman : les origines et cela permet véritablement de placer cette histoire en tête de toutes les redéfinitions du personnage. Il évite le copier-coller du film Superman de Richard Donner, ce que n’avait pas réussi à faire Geoff Johns tout en ne s’éloignant pas trop du sujet original comme avait pu le faire un Grant Morrison. Quant à la version de Zack Snyder, je préfère ne pas en parler si je ne veux pas faire grimper en flèche ma tension nerveuse. Superman : les origines retranscrit parfaitement l’évolution du personnage pour le XXIe siècle, pas la peine d’aller chercher ailleurs. On notera aussi quelques idées intéressantes comme le fait de pouvoir discerner les auras, qui auraient pu être développées plus tard. Malheureusement ce récit, datant de 2004 ne sera pas resté dans le canon de la continuité très longtemps puisque les origines de Superman seront réécrites par Geoff Johns et Gary Frank quelques temps après Infinite Crisis, avant que Grant Morrison ne balaye tout d’un revers de main pour le New 52. ■

 

Superman les origines
(image : © DC Comics)

Superman Birthright est un comics publié en France chez Urban Comics. Il contient Superman : Birthright n°1 à 12, Superman/Batman Secret Files 2003 et The Brave and the Bold n°16

 

À LIRE AUSSI : 9 aventures de Superman indispensables

9 aventures de Superman INDISPENSABLES




A propos Doop 312 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.