Le top 7 des meilleures périodes des X-Men (partie 3)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Il y a 55 ans, les X-Men surgissaient dans l’univers Marvel et plus rien n’allait être comme avant. Stan Lee et Jack Kirby s’occupent des premières aventures des mutants costumés. Puis ils passent la main à de nouveaux artistes. Seulement, malgré leur indéniable notoriété, les X-Men n’ont pas toujours été au top de la qualité. Top Comics fait le point le temps d’un top des 7 sagas des X-Men les plus mémorables. Cette troisième et dernière partie vous propose de découvrir les 3 périodes ultimes, la quintessence des séries X-Men de Marvel, les histoires que vous devez à tout prix lire !
■ Par Doop

 

Troisième et ultime partie de notre top 7 des meilleurs sagas des X-Men ! Dans la première partie de ce top, je vous ai parlé de deux très bonnes périodes. Puis dans la deuxième partie, le niveau commence à monter, avec des sagas incroyables. Vous risquez d’être surpris de mes choix. Dans cette dernière partie, j’attaque le podium, les 3 périodes les plus fabuleuses, celles qui ont contribué à écrire la légende X-Men. Et certains de mes choix vont vous laisser sans voix ! Quoiqu’il arrive, n’hésitez pas à partager ce top en utilisant les icônes en haut et en bas de l’article.

Ce top 7 se décline en 3 parties :

 

3. La période Grant Morrison (2001-2004)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Les X-Men étaient empêtrés dans toutes sortes de crossovers assez immondes (les Douze) et réalisés en grande partie par Alan Davis et Terry Kavanagh. C’était au mieux loin d’être terrible. Le rachat de Marvel par Bill Jemas, nouveau président de la firme va déclencher une véritable révolution. Bill Jemas n’a peur de rien. Il va donc confier les titres phares de Marvel à des auteurs qui ont des idées nouvelles et des visions radicales. Il propose donc à Grant Morrison et à Frank Quitely de reprendre les X-Men. Leur run n’a pas que des admirateurs mais reste l’un des tops du genre (en tout cas pour moi). Grant Morrison réussit en effet à conserver tout ce qui fait l’esprit des X-Men (le côté aventure et soap) tout en proposant de nouveaux concepts, des personnages bizarres et intéressants (Fantomex, Xorn, Kid Omega, Cassandra Nova).

le top 7 des meilleures périodes des x-men

C’était à l’époque le mieux que l’on puisse espérer pour les mutants Marvel, avec en plus des dessinateurs hors normes (Igor Kordey, Ethan Van Sciver, Frank Quitely, Phil Jimenez et Chris Bachalo). Même si la fin est un peu plus alambiquée avec cette histoire du Phénix, ce run réserve encore de très grands moments, même à la relecture. Et cela reste aussi l’un des plus gros retournements de situation de l’histoire mutante, le dernier avant la démocratisation d’internet et des spoilers à gogo (je parle bien sûr de la relation Xorn/Magneto).

► En VO : New X-Men #114 à #154
► En VF : X-Men (Marvel France – 1° série) n°65 à 98, X-Men (Marvel Deluxe) n°1/4, New X-Men n°1 à 4 , Nous sommes les X-Men n° 1, Marvel Comics : La Collection de référence n° 34, réédités dans la collection Marvel Icons chez Panini Comics

 

 

2. La période Chris Claremont et John Byrne (1977-1981)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Alors oui, je vous vois déjà venir : comment peut-on mettre en deuxième position LE run de référence sur les X-Men ? Celui qui a tout inventé, qui a propulsé la série en tête des ventes pour des décennies ! Les mythiques épisodes de Chris Claremont et John Byrne ! Et c’est vrai qu’en toute honnêteté, on pourrait se demander pourquoi. Déjà, je voulais créer un petit peu de surprise, sortir un peu des lieux communs. Même s’il est vrai que ces épisodes restent légendaires. Ce sont eux qui ont mis sur le devant de la scène de nombreux personnages qui sont encore des incontournables, comme Wolverine ou Kitty Pryde. C’est aussi au cours de cette période que l’on trouve la fameuse Saga du Phénix Noir avec la mort de Jean Grey. Des épisodes inoubliables comme Jean et Scott sur une montagne, l’élégie de Cyclope, le Days of Future Past, la Division Alpha. J’en passe et des meilleures. La franchise X-Men n’existerait pas sans cette période prolifique et d’une très grande qualité, conduite par le magistral trio Claremont-Byrne-Austin.

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Ces épisodes ont aussi une place à part dans mon cœur puisqu’ils font partie des premiers que j’ai lus en VF. Je devais avoir 3 ou 4 ans et à l’époque, je pensais que les X-Men étaient les méchants, tellement ils faisaient peur. On oublie souvent que Claremont et Byrne ont apporté un côté noir, un petit côté adulte à cette série mainstream. Petit à petit ils ont poussé un peu les murs qui cloisonnaient les comics de l’époque, les faisant véritablement passer de l’enfance à l’adolescence, avec le tournant qu’est la mort de Jean Grey. Bien sûr, des tonnes de comics Marvel étaient déjà plus adultes et plus engagés mais peut-être pas aussi sensibles (on peut penser au travail de Steve Gerber ou aux Teen Titans de Wolfman et Perez beaucoup plus ambitieux). Une série indissociable de son époque en fait.

► En VO : Uncanny X-Men #105 à #142
► En VF :  X-Men : l’intégrale n°9 à 13, Spécial Strange n°16 à 42 ; X-Men Saga n°6 à 24; Marvel Comics la collection de référence n°2 et 24; Nous sommes les X-Men n°1, réédités dans la collection Intégrales X-Men chez Panini Comics

 

Mais alors… qui est le premier de ce top ?

▼ Réponse page suivante ▼




A propos Stéphane Le Troëdec 345 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.