Le top 7 des meilleures périodes des X-Men (partie 3)

Et voici le grand gagnant de ce top 7 consacré aux meilleures périodes des X-Men. Rappelons que vous pouvez retrouver le début du classement dans la première partie (avec les n°7 et 6) et la seconde partie (n°5 et 4).

 

1. La période Chris Claremont et Paul Smith (1983)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Sauf que voilà, une période des X-Men laisse une meilleure impression dans mon petit cœur de geek/fanboy : celle réalisée par Chris Claremont, Paul Smith et Bob Wiacek. En effet, ces épisodes sont en tous points remarquables et peut-être encore plus réussis que ceux de John Byrne. Remarquables car à mon sens ils sont aussi bons que ceux des auteurs précédents. Ils arrivent à retrouver la magie d’une époque révolue tout en la magnifiant. Ce n’est pas d’écrire un premier roman à succès qui est difficile, c’est surtout d’arriver à un refaire un qui soit aussi bon. Et c’est un peu pour cela que je les place devant les autres. On était sûr que personne ne ferait mieux après le départ de Byrne. Pourtant, dans cette période, on réussit à faire au moins aussi bien. Il faut dire que le départ du dessinateur canadien a permis à Claremont de s’occuper un peu des autres personnages que Wolverine. On a donc droit à de nombreux développements intéressants, comme l’arrivée de Malicia dans le groupe, la première apparition des Morlocks et surtout la première apparition de Madelyne Pryor, clone de Jean Grey.

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Cette période a aussi le mérite d’offrir l’un de mes épisodes préférés de toute la série, le numéro 174, nommé Romances, et dans lequel il ne se passe absolument rien. Durant 24 pages, tous les personnages font le point sur leur vie, leurs désirs et leurs aspirations et c’est surtout ça que je recherche dans comics. L’identification avec les personnages est maximale ce qui les rend plus vivants que jamais. Je ne reviendrai pas sur le travail phénoménal de Paul Smith, dessinateur ô combien rare qui livre des planches à tomber par terre, dans un style qui se détache nettement de ce qui a été produit avant par Byrne et Cockrum. Son style est fin, subtil et c’est un régal pour les yeux.

► En VO : Uncanny X-Men #165 à #175
► En VF : Les étranges X-Men (Lug/Semic) #7-8-9 ; Special Strange #44-46 ; X-Men l’intégrale #14, réédités dans la collection Intégrales X-Men chez Panini Comics ■

LIRE LA PARTIE 1 DU TOP7

LIRE LA PARTIE 2 DU TOP7




A propos Stéphane Le Troëdec 313 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.