Le top 7 des meilleures périodes des X-Men (partie 1)

le top 7 des meilleures périodes des x-men partie 1

Depuis 1963, une pléiade d’auteurs plus ou moins inspirés s’est penchée sur les péripéties des X-Men avec plus ou moins de réussite. Aujourd’hui, le lecteur a connu tellement de circonvolutions dans la chronologie des mutants Marvel qu’il semble désormais difficile de se remémorer leurs meilleures aventures. Pas de panique ! Top Comics remet de l’ordre dans tout ça et vous propose 2 runs de notre top 7 des meilleures périodes des X-Men.
■ Par Doop

 

Pour des raisons évidentes, nous avons choisi de ne s’intéresser qu’aux séries classiques, à savoir Uncanny X-Men et X-Men ainsi qu’à celles qui ont repris le flambeau. Nous avons aussi choisi de nous intéresser à des périodes qui regroupent au moins 8 ou 9 épisodes. Un top des meilleures séries affiliées sera certainement publié par la suite. Avec peut-être même un top des sagas les plus pourries de l’univers mutant. En attendant, plongez-vous dans la quintessence des X-Men, le meilleur des mutants. Et si ce classement vous plaît, partagez-le en utilisant les icones en haut et en bas de l’article. La suite de ce classement est à lire dans la partie 2.

 

7. La période Scott Lobdell et Fabian Nicieza (1993-1995)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

Remettons un peu les choses dans leur contexte. Les « Image Boys » (Jim Lee, Whilce Portaccio) ont repris le contrôle de la franchise X pour quitter Marvel moins d’un an après. Ils emmènent avec eux tous les dessinateurs les plus bankable de la firme. Il ne reste personne, et Marvel propose donc à Scott Lobdell et Fabian Nicieza, deux scénaristes moins connus du grand public, de reprendre les deux séries phares X-Men. Ils sont accompagnés du vétéran John Romita Jr, qui rempile cinq ou six ans après son run avec Chris Claremont, et Andy Kubert, un petit nouveau venu de chez DC Comics. Scott Lobdell et Fabian Nicieza, sans avoir l’air d’y toucher, vont relever le défi (et la licence) haut la main. Ils proposent tout d’abord de véritables crossovers qui font sens comme Le Chant du bourreau (X-Cutionner’s Song), mais aussi le fameux Legion Quest qui va connaître son apogée avec l’Age de l’Apocalypse.
le top 7 des meilleures périodes des x-menMais Scott Lobdell et Fabian Nicieza ne proposent pas que des histoires orientées action. Ils réussissent à faire évoluer les personnages vers une nouvelle direction. La mise en avant d’Emma Frost, c’est Lobdell ; les pouvoirs augmentés d’Iceberg, c’est Lobdell ; le mariage de Jean et Scott c’est Nicieza, et la résolution de l’imbroglio Psylocke, c’est Nicieza.
Leurs histoires ne révolutionnent pas le genre, certes, mais leurs intriques sont humaines, centrées sur les personnages et forment une saga au long cours. Bref, tout ce que l’on attend d’une série régulière X-Men. La fin de cette période verra aussi l’avènement de Joe Madureira, dans un style très agréable. Et cette période contient l’un des plus beaux épisodes de tout l’univers des X-Men, à savoir l’épilogue du Chant du bourreau qui met en scène Xavier et Jubilée.

► En VO : Uncanny X-Men #294-321 + X-Men #14-43
► En VF : X-Men (Semic) #6-20 et Special Strange #91-105), réédités dans la collection Intégrales X-Men chez Panini Comics

 

 

6. La période Chris Claremont et Jim Lee (1991-1992)

le top 7 des meilleures périodes des x-men

À cette période, difficile de dissocier les deux séries Uncanny X-Men et X-Men puisqu’elles sont alors toutes les deux réalisées par le tandem Chris Claremont et Jim Lee. À l’époque, ces épisodes consacrent véritablement le dessinateur Jim Lee comme la star de Marvel. Jim Lee va ensuite créer le label Wildstorm chez Image Comics puis, quelques années plus tard, devenir éditeur en chef de DC Comics.
Mais revenons à ce run. Après une période de transition avec des dessinateurs moyens (Bill Jaaska), Chris Claremont semble retrouver tout son mojo. Il imagine des intrigues qui reprennent tout ce qu’on aime chez les X-Men. Il renoue avec l’antagonisme Magneto-Xavier et écrit toute une saga importante en Terre sauvage (qui voit une relation Magneto-Malicia prendre forme) puis une épopée dans l’espace avec les Shi’ar.

le top 7 des meilleures périodes des x-menSoyons lucides, l’histoire est très linéaire et beaucoup moins alambiquée que ce que nous proposait Claremont jusqu’alors. L’arrivée de Jim Lee y est certainement pour quelque chose. Cette période ne révolutionne en rien la série, mais reste vraiment très agréable à lire. Dans ces épisodes, les dessins de Jim Lee sont absolument magnifiques, dans un style un peu plus détaillé et un peu plus fouillé que celui que l’on connaît actuellement. Ces épisodes restent sans aucun doute historiques. Pour preuve : X-Men #1 fait partie des comics les plus vendus de l’histoire !

► En VO : Uncanny X-Men #273-277 + X-Men #1-3
En VF : version intégrale X-Men n°28 -30, Marvel les incontournables n°5, X-Men (Best of Marvel) n°2 et Special Strange n°81-83), réédités dans la collection Intégrales X-Men chez Panini Comics

 

LISEZ LA SUITE DU TOP 7

 




A propos Doop 231 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.