Justice League : 15 criminels qui ont rejoint Ligue de Justice de DC Comics !

criminels Justice League
(image © DC Comics)

La Justice League comprend l’élite des superhéros de DC Comics. Dans les récents Doom War et Dark Metal, ils sont même l’incarnation du Bien contre le Mal. Pour autant, certains de leurs membres sont des criminels. Traîtres infiltrés ou bandits repentis, voici 15 criminels qui ont intégré une incarnation de la Ligue de Justice.
■ par JB

 

Rocket Red 7

(image © DC Comics)

La version de la Justice League qui se forme après le crossover Legends (La Légende de Darkseid) attire rapidement l’attention. Une mission dans l’espace retransmise en direct dans le monde entier rend la Ligue particulièrement populaire. Les Nations Unies leur donnent un statut de force d’intervention internationale, mais la Ligue doit accueillir un agent officiel des Etats-Unis et un autre d’Union Soviétique. C’est l’un des membres de l’équipe des Rocket Red qui représente donc l’URSS. Mais à peine intègre-t-il l’équipe que tous les héros reçoivent l’appel d’un Gardien d’Oa. Celui-ci réunit les protecteurs de la Terre pour les avertir d’une menace. Les Manhunters, créations des Gardiens, veulent se venger de ces derniers en déjouant leurs plans d’évolution de la race humaine. Les héros acceptent de s’opposer aux Manhunters. Cependant, alors que les membres de la Justice League retournent à leur base, les contrôles de leur appareil ne répondent plus. Rocket Red 7 révèle alors qu’il est membre des Manhunters. Il tente alors de recruter la Ligue et, à défaut, de les tuer en ruinant leur réputation. Il tente ainsi de précipiter le jet de la Ligue vers une raffinerie de pétrole d’un État voyou. Cependant, les Rocket Red, qui ont appris sa trahison, freine le jet. Rocket Red 7, qui se trouvait sur le toit de l’appareil, est projeté au cœur de la raffinerie. Il en ressort en mode Terminator et tente d’abattre les héros, mais Booster Gold l’entoure d’un champ de force. La force du tir détruit Rocket Red 7. Les soviétiques le remplace par un autre membre véritablement héroïque des Rocket Red, le jovial Dmitri Pushkin.

 

 

Huntress

(image © DC Comics)

Franco Bertinelli est membre d’une Mafia de Gotham City. Son épouse donne naissance à une fille, Helena. À l’âge de 8 ans, elle voit un assassin exécuter toute sa famille sous ses yeux. Elle grandit chez ses cousins en Sicile, s’entraînant à se battre et à utiliser une arbalète. Lorsqu’Helena revient à Gotham City, c’est sous l’identité de la justicière Huntress. Elle traque le commanditaire de l’assassin de sa famille, Stefano Mandragora, et lui plante une flèche dans chaque main avant de l’achever d’un dernier trait dans le cœur. Huntress entre pour la 1re fois en contact avec la Ligue lorsqu’elle vient au secours de Max Lord, alors mécène de la Justice League. Elle empêche un Blue Beetle hypnotisé de le tuer. Max Lord tente de la convaincre de rejoindre la Ligue et, devant le refus de Huntress, utilise ses pouvoirs pour la forcer à accepter. Cette version de la Ligue finit par être dissoute. Des années plus tard, Batman pousse Huntress à intégrer la JLA afin de calmer ses instincts les plus violents. Cependant, lorsqu’elle tente de planter une flèche dans le crâne d’un Prometheus sans défense, il l’exclut immédiatement.

 

 

Booster Gold

(image © DC Comics)

Michael Carter a probablement l’une des origines les moins glorieuses de l’histoire des comics. Il vit au XXVe siècle. Joueur de football américain dans sa jeunesse, Michael Carter vit avec les dettes de son père. Lorsque sa mère tombe malade, il doit parier contre sa propre équipe, perdant volontairement des matchs. Si la mère de Michael reçoit des soins, Carter lui-même fait de la prison. Une fois sa peine purgée, Michael Carter trouve un emploi d’agent d’entretien dans un musée. Il a alors une idée : voler les objets du musée et revenir dans le passé pour y trouver fortune et gloire en tant que superhéros. Il se crée un costume avec les différents artefacts du musée, y compris un anneau de la Légion. Michael Carter reçoit le soutien de Skeets, un robot de sécurité qui détient la mémoire des événements des XXe et XXIe siècle, époque qu’il rejoint avec l’aide d’une machine temporelle. Dès ses débuts, il sauve la vie du président américain de l’époque, Ronald Reagan. La presse le surnomme Booster Gold. Avec l’appui de Max Lord, Booster Gold rejoint bientôt la Justice League. Des années plus tard, le mentor de Michael Carter, Rip Hunter, convainc celui-ci de se livrer à la justice du XXVe siècle pour le vol qu’il a commis pour obtenir son équipement. Au vu de ses actions héroïques, le tribunal le condamne à 5 ans de prison plutôt qu’aux 20 ans d’usage. Lorsqu’il a purgé sa peine, il revient dans le présent quelques instants après son départ.

 

LIRE AUSSI : Le classement des 20 héroïnes DC Comics les plus sexy !

héroines DC comics sexy
(image © DC Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 174 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*