15 SUPERHÉROS de la JUSTICE LEAGUE que TOUT LE MONDE a oubliés (ou presque) !

superheros oubliés de la Justice League
(image © DC Comics)

La Justice League regroupe la crème des héros DC. Les membres du groupe sont généralement de véritables dieux et déesses parmi les hommes, parfois au sens littéral du terme : Superman, Batman, Wonder Woman, Flash, Aquaman… Mais tous les membres de la Justice League ne sont pas aussi impressionnants. Loyauté douteuse, look effroyable, personnage médiocre ou mort pathétique, voici des superhéros de la Justice League qui ne sont pas restés dans les annales !
■ par JB

 

 

Vibe (Justice League Detroit)

Vibe superhéros oublié Justice League
(image © DC Comics)

Vibe apparait dans Justice League of America Annual 2. Aquaman vient tout juste de dissoudre la Justice League après la destruction de la Watchtower, la base satellite qui leur permettait de surveiller les crises. Arthur Curry refonde la JL à Detroit sous une forme plus urbaine et recrute de jeune héros comme Commander Steel, Gipsy et Paco Ramone, alias Vibe. On découvre ce dernier en train de tagger son pseudo sur un mur, avant de se battre contre un gang tout en faisant des mouvements de break dance. Doté du pouvoir de générer des ondes de choc, il postule ensuite auprès de la League, son radiocassette à l’épaule. Il parvient à s’illustrer dans quelques combats, notamment contre un Despero aux pouvoirs boostés. Mais les lecteurs se rappellent surtout de lui pour sa mort peu glorieuse. Vibe se fait en effet étrangler par les mains détachables d’un robot du Professeur Ivo. Le reboot des New52 donne une nouvelle vie au personnage en lançant une série à son nom, et la série TV Flash lui permet de briller davantage que son homologue papier.

 

 

Rocket Red #7 (Justice League International)

Red Rocket 7
(image © DC Comics)

Rocket Red #7 a une carrière très courte. Après La Légende de Darkseid (Legends, en VO), la nouvelle Justice League sauve le monde en direct et les Nations Unies leur donnent un statut de force d’intervention internationale. La Justice League doit cependant intégrer un membre de l’armée des États-Unis en la personne de Captain Atom ainsi qu’un représentant de l’URSS, Rocket Red #7. Les Rocket Red sont en effet une brigade soviétique en armures volantes et armées. Après avoir aidé lors de l’installation de l’ambassade Russe de la League, Rocket Red #7 s’avère être un androïde à la solde des Manhunters lors des évènements de Millenium. Il demande à la League de rejoindre sa cause, puis tente de les tuer lorsqu’ils refusent en provoquant le crash de leur appareil sur une raffinerie de pétrole. Les autres Rocket Red interrompent la course du vaisseau : la force d’inertie expédie Rocket Red #7 à terre et Booster Gold achève le robot traitre.

 

 

Silver Sorceress (Justice League Europe)

(image © DC Comics)

Parodie de la Sorcière Rouge, Silver Sorceress fait d’abord partie des Assemblers, un ersatz des Avengers, avant de rejoindre la Justice League. La raison de ce changement d’équipe ? Son monde a été détruit par les Extrémistes, des super-vilains inspiré de Magneto, Dormammu, Fatalis, Docteur Octopus ou encore Dents-de-sabre. Dans le cas de Silver Sorceress, c’est surtout le costume qui pose problème, avec cette coiffe en forme d’oreilles de lapin… Après une tentative infructueuse pour retourner dans son monde, Silver Sorceress finira par mourir d’un coup de flèche dans une tentative de protéger la terre DC de Dreamslayer, la copie carbone de Dormammu.

 

Envie de lire la suite ? Rendez-vous page suivante !




A propos JB 65 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.