X-Force et X-Statix : pourquoi ces séries mutantes déjantées énervent les fans ! (1re partie)

(image © Marvel Comics)

 

Casser les codes et tuer les héros

En un seul épisode, Peter Milligan et Mike Allred cassent tous les codes définis précédemment sur X-Force ! Ils introduisent des personnages qui tranchent totalement avec ce que l’on a déjà pu voir sur des séries mutantes, pour les exterminer au bout de 20 pages seulement ! À mon sens c’est l’une des fins d’épisodes les plus surprenantes, équivalente à la dernière page de Thunderbolts. Cette fin annonce qu’on doit s’attendre à tout dans X-Force, une série vraiment pas comme les autres. Le seul personnage qui parait « sensible », Zeitgeist (L’air du temps en Allemand), est véritablement coupé en 2, les tripes à l’air sur la dernière page. Ce sera d’ailleurs une marque de fabrique des auteurs : donner un véritable coup de projecteur à un personnage juste avant de le tuer ! Quelques mots sur le gore de certaines scènes : on avait rarement vu autant de tripes à l’air et de corps explosés dans un comics mutant. Et pourtant, le style naïf de Mike Allred permet de faire passer les passages les plus difficiles. On notera que cet épisode de X-Force a été l’un des tout 1ers de chez Marvel à être publié sans le sceau du Comics Code, et au vu de ce qu’il s’y passe, on comprend bien pourquoi !

 

(image © Marvel Comics)

 

Nouvelle équipe

La suite du 1er arc de X-Force révèle une toute nouvelle équipe ainsi que le financier de toute la marque X-Force, à savoir le jeune milliardaire Spike Freeman. X-Force intègre donc de nouveaux équipiers : le mastodonte rose (et gay) Bloke ; le loup garou accro à la littérature Vivisector, le bien nommé Phat qui peut contrôler sa peau et sa graisse sous cutanée ainsi que la miraculeuse Sainte Anna. Toute cette nouvelle équipe est dirigée par Guy Smith, alias Mr Sensitive, alias L’Orphelin, qui a la particularité d’être hypersensible. L’Orphelin doit d’ailleurs porter une combinaison construite par le Pr Xavier pour ne pas exploser de douleur dès qu’une légère brise effleure sa peau. Il a aussi de graves problèmes psychologiques puisque tous les soirs il joue à la roulette russe avec une balle réelle ! Cette nomination crée d’ailleurs beaucoup de tension au sein de l’équipe puisqu’Eddie alias U-Go Girl ne comprend pas pourquoi elle n’est pas nommée leader de par son ancienneté. Alors qu’X-Force fait une conférence de presse, ils sont attaqués par les membres de l’ancienne équipe (Rocket, Big Bang, Thunderbird et Domino) qui les accusent de galvauder le nom de leur équipe ! Ces derniers se feront rapidement remettre à leur place. Dans ce 2e épisode, les 2 auteurs introduisent une équipe aussi surprenante que la 1re, installent des tensions entre le redneck Phat et l’intello Vivisector mais aussi entre Eddie et Guy pour la place de leader de l’équipe. De plus, impossible de passer sous silence l’apparition de l’ancienne équipe d’X-Force, sobrement utilisée. Peter Milligan ne la caricature pas et écrit les persos normalement, ce qui ne les empêche pas de se prendre une dérouillée en quelques pages. Le message est assez clair pour les lecteurs : l’ancienne époque d’X-Force, c’est terminé !

La suite ? Page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 249 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.