X-Force et X-Statix : pourquoi ces séries mutantes déjantées énervent les fans ! (1re partie)

(image © Marvel Comics)

 

Deux nouveaux personnages

À peine arrivé, Tike voit son avenir au sein d’X-Force en danger. L’un des nouveaux membres pressentis est Spike, un personnage capable d’envoyer des épines à partir de son corps. Lui non plus, Spike n’hésite pas à attaquer Tike sur le fait qu’il se comporte « comme un blanc ». La question raciale est encore une fois abordée de manière frontale, avec une touche un peu plus intimiste mais toujours avec un 2nd degré absolu. Tike craint pour sa vie car pour lui « dès qu’un 2nd personnage noir arrive dans une équipe, le 1er meurt ». Mike Allred et Peter Milligan font aussi un point sur sa personnalité. Le jeune garçon noir adopté par un couple blanc est atteint de troubles obsessionnels compulsifs : se laver tout le temps les mains, en espérant qu’à force il deviendra blanc ! Le sujet serait, je pense, totalement impossible à traiter aujourd’hui. Il permet en tout cas de donner de l’épaisseur psychologique à un héros pour le moment totalement caricatural. Guy, Eddie et Tike forment le cœur de l’équipe et de la série X-Force. Phat et Vivisector ne sont encore que très superficiellement traités. Jusqu’alors, on montre 2 idiots prêts à tout pour faire grimper leur côte de popularité. Il y a aussi l’introduction d’un nouveau personnage féminin, Lacuna, qui a la capacité de se déplacer entre les instants ! Ce pouvoir lui permet d’aller où elle veut et de faire ce qu’elle veut alors que tout le monde est figé. Elle aussi est pressentie pour faire partie de l’équipe, mais au moment où l’on doit annoncer son arrivée au sein du groupe, elle décide de faire machine arrière et de devenir présentatrice de show à potins. C’est encore une fois une critique sévère de la téléréalité et de l’ambition de personnages dont la volonté de devenir célèbre est beaucoup plus affirmée que celle de faire du bien. Puis, un épisode muet nous plonge à l’intérieur de Doop. Ce dernier aspire toute l’équipe à l’intérieur de son cerveau en se perçant… un bouton d’acné.

 

(image © Marvel Comics)

 

Mise en avant et mort d’un personnage

Alors qu’Eddie a de plus en plus de problèmes pour se téléporter, Guy comprend que la jeune femme doit faire la paix avec elle-même et sa famille. Il décide donc d’emmener Eddie chez elle. Elle retrouve ses parents, sa sœur et fait le point avec un secret de famille qui la hante depuis des années. C’est le portrait d’une jeune fille un peu paumée, qui a toujours voulu briller et dont les pouvoirs vont lui permettre de réaliser ses rêves. Comme toute fille simple, elle est totalement pervertie par la célébrité et l’argent. Cet épisode est une manière de faire du personnage le préféré des lecteurs. C’est la 1re fois qu’on ressent quelque chose de positif à l’encontre d’un membre de l’équipe. Le récit se conclut par le début de la romance entre Guy et Eddie. C’est un épisode qui tranche réellement avec le ton habituel de X-Force. On n’y trouve ici aucun cynisme, aucune méchanceté et cela permet de lui donner une importance capitale. L’originalité de cet épisode est bien évidemment renforcée par la présence de Darwyn Cooke, qui réalise une prestation magistrale à la hauteur de celle de Mike Allred. On se doute bien que l’optimisme et la félicité dans lequel se trouvent nos deux héros ne vont pas durer très longtemps. L’arc suivant présent le personnage de Dead Girl, une mutante décédée et revenue à la vie, mais qui ne peut plus mourir. Les auteurs font comprendre que l’un des 3 personnages principaux de la série va mourir lors d’une opération de communication dans l’espace. X-Force doit en effet aller combattre une équipe de faux extraterrestres qui sont en réalité des expériences ratées du gouvernement pour créer leurs propres métahumains. Guy, Eddie et Tike doivent s’échapper d’une station spatiale prête à exploser, ils se retrouvent face à un choix drastique : il n’y a dans le vaisseau de secours que de la place pour 2 ! Ils décident donc de jouer leur survie aux dés. Connaissant Peter Milligan, on est tenté de croire que le scénariste va sacrifier Eddie, puisqu’il lui a donné l’un des meilleurs rôles quelques épisodes plus tôt et qu’il s’agit du personnage préféré des fans. Et pourtant c’est Tike qui se sacrifie en « truquant » les résultats du lancer de dés. Dans un twist ultime, l’équipe X-Force arrive à sauver Tike juste pour voir Eddie se faire empaler par un méchant oublié dans un coin. Avant de mourir, cette dernière va suggérer un nouveau nom pour l’équipe…

La suite ? Page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 249 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.