X-Force et X-Statix : pourquoi ces séries mutantes déjantées énervent les fans ! (1re partie)

(image © Marvel Comics)

 

Une suite qui confronte X-Force à l’univers Marvel classique

La 1re mission de cette nouvelle X-Force est d’aller dans la république de Bastonna où un jeune enfant, Paco Perez, est détenu par le gouvernement. Il est emprisonné alors que ses parents tentent de passer la frontière. Le Coach demande à X-Force d’aller chercher le petit Paco Perez car le garçon possèderait un pouvoir mutant considérable que la république de Bastonna veut mettre à profit. Surprise ! Lors de la mission de sauvetage Bloke et Saint Anna perdent la vie ! Lorsque Paco est libéré, Guy Smith comprend que le coach voulait récupérer l’enfant (qui a des pouvoirs de guérison) pour le livrer aux industries pharmaceutiques américaines, qui n’hésiteront pas à le disséquer. Un combat s’engage et finalement L’Orphelin, qui se reconnait en Paco, le livre en secret aux parents de Saint Anna. Furieux, le Coach manipule Eddie, qui a de gros soucis pour se téléporter. Il veut que celle-ci se débarrasse de Guy afin de prendre sa place de leader. C’est sans compter sur l’apparition de Wolverine venu à la rescousse. Apparemment Logan est un ancien ami de Doop. Alors que le Coach essaye d’abuser sexuellement d’Eddie (qui est tombée amoureuse de Guy et qui refuse donc de le tue), toute l’équipe arrive et le Coach est finalement abattu par une balle perdue. Guy apprendra par l’entremise de Doop que l’opération qui a tué la 1re mouture de l’équipe avait été prévue par Coach et Zeitgeist et qu’Eddie ne devait pas survivre. Il décide de cacher cette information aux autres membres de l’équipe.

 

(image © Marvel Comics)

 

Même Wolverine est de la partie

Après une introduction en fanfare, Peter Milligan et Mike Allred entrent dans le vif du sujet. Ils commencent à donner du corps à leurs personnages, notamment Eddie et Guy. Ces 2 derniers sont écrits pour devenir les préférés des fans. Les auteurs surfent aussi sur l’actualité du moment puisque toute l’intrigue sur le petit Paco Perez (qui prendra une importance insoupçonnée plus tard) est basée sur un fait divers de l’époque. Celui d’Elian Gonzalez, jeune garçon dont les parents sont décédés en passant la frontière entre Cuba et les États-Unis. Le cynisme est conservé puisque l’apparition de Wolverine est clairement définie comme étant là « pour booster les ventes ». C’est ce que le mutant explique dès la couverture. D’ailleurs le rôle de Wolverine est mineur dans l’histoire même si, encore une fois, il n’est absolument pas écrit de manière caricaturale. Les auteurs n’en rajoutent pas et c’est tout à leur honneur. Une fois le 1er arc passé, les bases de la série sont posées et on se doute désormais qu’il faut s’attendre à tout. Mais restreindre X-Force uniquement à une version satyrique d’une équipe de superhéros serait réducteur. Peter Milligan est un auteur tout à fait capable de faire passer de l’émotion, et c’est que ce l’on va voir avec la 2e partie de la série.

La suite ? Page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 280 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.