West Coast Avengers : 15 trucs que seuls les vrais fans connaissent !

Rien ne se perd, tout se transforme

(image © Marvel Comics)

En 1994, c’est donc la fin pour les West Coast Avengers (encore que ce n’est pas tout à fait exact, comme on va le voir ci-dessous). Leur ancien QG, leur luxueuse « résidence » à Palos Verdes, n’est donc plus utilisée et laissée a priori à l’abandon. Jusqu’à ce qu’Hawkeye lui trouve une utilité quelques années plus tard ! Clint Barton est devenu enseignant pour l’Avengers Academy où il entraine une nouvelle génération de superhéros. Et devinez où se trouve le campus ?

À LIRE AUSSI : Avengers Academy : de futurs supervilains à l’école des Avengers ? [Avis]

 

 

Force Works

(image © Marvel Comics)

En 1994, le concept des West Coast Avengers est usé et les lecteurs sont de moins en moins nombreux. Aussi, Marvel Comics décide d’arrêter la série… pour presque immédiatement relancer une nouvelle équipe plus conforme à ce qu’attendent les lecteurs dans les années 90 : Force Works ! Dan Abnett et Andy Lanning, connus pour avoir par la suite relancé les Gardiens de la Galaxie, reprennent une partie des West Coast Avengers. L’équipe se compose au départ d’Iron Man, US Agent, Spider-Woman (Julia Carpenter), la Sorcière Rouge, et Wonder Man. Visuellement, sur les 1ers épisodes, Tom Tenney imprime un cachet graphique particulier à la série qui se démarque visuellement des autres séries Avengers. La série Force Works dure jusqu’en 1996 et s’arrête au numéro 22. La dernière fois qu’on entend parler (rapidement) de Force Works, c’est dans Iron Man: Director of S.H.I.E.L.D. 33. Depuis, on n’entend plus parler des West Coast Avengers. Mais soyez sûr qu’on les reverra un jour ou l’autre ! ■

À LIRE AUSSI : West Coast Avengers, l’intégrale 1984-85 : Dans les coulisses des remplaçants des Avengers [avis]




A propos Stéphane Le Troëdec 332 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.