The Terrifics : Jeff Lemire se refait les 4 Fantastiques et se la joue Alan Moore !

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics)

En recomposant un ersatz de 4 Fantastiques et en reprenant les créations d’Alan Moore, Jeff Lemire capture l’esprit des comics d’aventure et d’exploration. Le tout sur fond de voyages inter-dimensionnels. Une réussite.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Suite aux évènements de la saga Batman Metal, le multivers de DC Comics connait de nombreuses perturbations. En contrecarrant les plans de Simon Stagg, un scientifique dément, Mr Terrific croise le chemin de 3 autres personnages : Plastic Man, Metamorpho et Phantom Girl. Une force mystérieuse oblige alors les 4 héros à s’unir. Et pas le temps de comprendre pourquoi, un 5e personnage les appelle à l’aide : Tom Strong a besoin du quatuor pour sauver le Multivers…

 

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics)

 

Les Terrifics ou l’ombre de Jack Kirby

Pas de doute : avec The Terrifics, Jeff Lemire fait un hommage vibrant aux créations de Jack Kirby. De toute évidence, le scénariste aligne les références, les 4 Fantastiques en tête. Difficile de ne pas voir dans ce nouveau quatuor la recomposition du célèbre groupe. Mr Terrific en Mr Fantastic, Phantom Girl en Femme Invisible, Metamorpho en Chose et Plastic Man en Torche humaine. Jeff Lemire va jusqu’à recréer certaines dynamiques relationnelles : les engueulades fraternelles de Plastic Man et Metamorpho n’ont ainsi rien à envier à celle des Ben et Johnny ! Et le supervilain derrière les évènements en cours rappellera des souvenirs aux fans de Fatalis.

 

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics)

 

Le multivers DC et l’héritage d’Alan Moore

Comme les 4 Fantastiques, les Terrifics passent une bonne partie de leur temps à explorer le multivers. C’est même la marque de fabrique de la série : le quatuor traverse les dimensions, par moment très littéralement. Vous aviez apprécié Multiversity de Grant Morrison ? Vous devriez apprécier. Et puis, il y a Alan Moore. Jeff Lemire reprend les personnages d’un des auteurs les plus appréciés de l’histoire des comics avec une joie communicative. Tom Strong, bien entendu, comme on l’a expliqué. Mais avec Tom Strong, c’est carrément tout l’entourage du héros pulp que Jeff Lemire récupère ! Les Terrifics se retrouvent ainsi à voyager dans certains univers imaginés par Alan Moore dans les aventures de Tom Strong. La juxtaposition Tom Strong/Mr Terrific permet par ailleurs de développer un aspect intéressant du personnage de Mr Terrific : sa solitude suite à la mort de son épouse. La cerise sur le gâteau de cette récupération sympathique du travail d’Alan Moore ? Ce moment où Tom Strong affronte Swamp Thing, autre créature utilisée par Alan Moore !

 

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics)

 

Des changements de dessinateurs qui ne nuisent pas à la série

The Terrifics voit passer plusieurs dessinateurs. Ivan Reis ouvre le bal le temps de seulement 2 épisodes. C’est peu, mais ça lui suffit à imprimer un ton et une ambiance à la fois cosmique et pulp. Évidemment, on aurait aimé le voir rester plus longtemps, mais il fait le job et sa présence a probablement attiré des lecteurs qui seraient sinon passé à côté de la série. C’est Joe Bennett qui reprend le flambeau. C’est un nom qui fera tilt auprès des lecteurs du comics Immortal Hulk qu’il illustre actuellement. Un choix judicieux qui se coule assez bien dans le sillage de celui d’Ivan Reis, à la fois puissant et subtil. On a ensuite le plaisir de voir Dale Eaglesham prendre la suite, un choix judicieux puisque l’artiste a travaillé sur les 4 Fantastiques de l’époque Jonathan Hickman. Pour finir, Igor Bogdanovic apporte son trait calqué sur Greg Capullo, un peu plus moderne ; un auteur en vue depuis qu’il a récupéré la nouvelle série solo de Wolverine.

 

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics)

 

À LIRE AUSSI : Alan Moore présente Swamp Thing, tome 1 : les racines de Vertigo

(image © DC Comics)

 

Une édition française réussie

Dans ce tome unique de The Terrifics, Urban Comics réunit les 14 épisodes signés par Jeff Lemire avant qu’il ne quitte la série. Plus un annual de Gene Luan Yang, qui reprendra le titre après le départ de Lemire (les lira-t-on un jour en France ?). Urban Comics a eu l’excellente idée de publier le run de 14 épisodes d’une traite, ce qui permet de profiter d’un seul coup des aventures des Terrifics, les épisodes gagnant à être lu rapidement les uns après les autres pour maintenir une dynamique rapide. Car The Terrifics, ça pulse, ça fonce, souvent à travers le multivers, parfois sans trop se poser de questions et ça fait du bien ! ■

the terrifics critique avis review
(image © DC Comics, Urban Comics)

The Terrifics est un comics publié en France chez Urban Comics. Il contient : The Terrifics Vol. 1 (#1-6) + The Terrifics Vol. 2 (#7-14 + Annual #1)

 

À LIRE AUSSI : Tom Strong, tome 1 : pourquoi ce comics est LE chef d’œuvre oublié d’Alan Moore

(image © DC Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 418 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.