Spider-Assassin, Fantastic Spider et Spider-Thompson : 3 versions étonnantes de Spider-Man !

Et si… Flash Thompson devenait Spider-Man ?

(image © Marvel Comics)

Dans le monde alternatif de What If Flash Thompson became Spider-Man ?, c’est Flash Thompson qui a été piqué par une araignée radioactive. Il a arrêté le bandit qui avait volé la caisse et devait tuer Ben Parker. Et Flash est devenu une vedette. La mort de John Jameson a poussé son père Jonah à ne plus faire confiance au gouvernement et à la NASA et à encourager vivement ce jeune superhéros ultra-violent dans les colonnes de son journal. Peter Parker travaille toujours au Daily Bugle et vend des photos de Spider-Man en pleine action pour survivre. Sa tante est atteinte d’un cancer du sang soignable seulement par un nouveau procédé qui a été subtilisé par le Dr Octopus sous l’identité du Maître Conspirateur . Grâce à un traceur, Peter retrouve Spider-Man et apprend qu’il est Flash. L’entrevue se passe mal et Flash tue Peter. Pour agir en héros, Spider-Man tente de retrouver le remède qui peut sauver May Parker. Après avoir affronté le Dr Octopus, Flash donne le médicament en question à l’hôpital où est traitée May. Ayant durement appris qu’il n’est pas un héros, il se rend aux forces de police… Gerry Conway est l’un des plus grands scénaristes de Spider-Man, et le responsable de la mort de Gwen Stacy. Gerry Conway nous offre ici un récit où Flash Thompson devient Spider-Man. Ça n’est pas une nouveauté puisque Flash a déjà été Spidey dans le 7e numéro de la 1re version de What if ? et dans le 76e de la 2nde. Ce qui change ici est le fait que Flash soit un Spider-Man beaucoup plus violent et moins responsable que Peter. Malheureusement, le Cirque du Crime, Doctor Octopus et Peter Parker en pâtissent dans ce numéro. Le narrateur de cette histoire n’est pas Uatu mais l’Invisible, le rôle d’observateur pris par Nick Fury après Original Sin. Aux dessins, Diego Orlotegui a un style graphique proche de celui d’Arthur Adams et rend hommage de bien belle manière à Steve Ditko avec la fameuse scène culte où Spider-Man soutient une lourde machine sur ses épaules (Amazing Spider-Man 33 en VO). La couverture faisant référence à John Romita Sr est de Patrick Zircher. Au scénario comme au dessin, on trouve une bonne histoire alternative consacré à un autre homme-araignée.
À lire dans What If? Spider-Man (2018) (inédit en VF)

 

En plus de ces 3 versions alternatives étonnantes, le film Spider-Man : Far From Home offre dès le 3 juillet 2019 une nouvelle dans les salles de cinéma françaises. Spidey ne fera peut-être pas partie des 4 Fantastiques et ne sera pas aussi meurtrier mais il risque d’être toujours aussi étonnant et spectaculaire. ■

 

À LIRE AUSSI : Spider-Man : ses 20 combats les plus mémorables !




A propos Christophe Colin 19 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.