Les 15 costumes les plus marquants de Wonder Woman !

(image © DC Comics, Warner Bros Pictures)

Créée en 1941, Wonder Woman est la 1re superhéroïne d’importance de l’histoire. Tout au long de sa carrière, la « Princesse Amazone » de DC Comics a changé plusieurs fois de costumes. Voici les 15 tenues les plus mémorables de Wonder Woman !
■ par JB

 

La photo promotionnelle de Wonder Woman 1984 mise en ligne le 5 juin 2020 a provoqué l’engouement des fans. Les amateurs de l’Amazone ont commencé à spéculer sur la signification du costume qu’elle porte. Dans les comics, si le costume traditionnel de Wonder Woman reste le plus connu, les auteurs et artistes ont tenté de modifier sa tenue, avec plus ou moins de succès. Voici un tour d’horizon des 15 costumes les plus mémorables de Wonder Woman.

 

 

Le costume classique

(image © DC Comics)

G. Peter et William Moulton Marston ont créé l’uniforme le plus connu de Wonder Woman. En 1941, dès All-Star Comics 8, apparaissent le bustier orné d‘un aigle et le pantalon court étoilé. En effet, la mode est aux héros patriotique. L’année précédente a vu la création de The Shield, Captain America ou encore Uncle Sam, et DC suit la mode. Au fil du temps, auteurs et artistes modifient le costume. Le pantalon court se raccourci en short et l’aigle du bustier devient de plus en plus stylisé. Les bottes de Diana deviennent des sandales et, plus ponctuellement, des talons haut. Wonder Woman gagne ce costume lors d’un concours pour déterminer la représentante des Amazones au sein du monde patriarcal. La tiare indique le statut royal de Wonder Woman. Elle a un tranchant si acéré qu’elle peut trancher la peau de Superman. Les bracelets servent de rappel de l’esclavage subi par les Amazones aux mains d’Hercule et, dans certaines continuités, permettent de canaliser leur furie.

 

 

Diana Prince

(image © DC Comics)

En 1968, Wonder Woman abandonne ses pouvoirs et son uniforme. Son témoignage envoie Steve Trevor derrière les barreaux. Diana abandonne son statut de Wonder Woman et ses pouvoirs. De retour dans le monde des Hommes, elle ouvre une boutique et suit un entraînement aux arts martiaux afin de compenser la perte de ses pouvoirs. Diana adopte alors le look « mod » (pour moderniste), style londonien des années 50-60. Visiblement influencée par la série Chapeau melon et bottes de cuir, sa garde-robe change pratiquement à chaque numéro. Diana finit par redevenir Wonder Woman à la mort de son sensei.

 

 

L’armure de Diana Rockwell

(image © DC Comics)

Lorsque Wonder Woman refuse de devenir la concubine de Zeus, celui-ci lui ordonne de subir une série d’épreuves. Diana se prépare en mettant une armure forgée en l’honneur de la mère de Steve Trevor, Diana Rockwell. En 1948, elle était pilote d’essai mais son avion s’est écrasé sur Thémyscira. Elle survit au crash mais meurt en sauvant Philippus. Les Amazones l’enterrent avec les honneurs, en forgeant une armure dédiée à sa mémoire, et Hippolyta nomme sa fille Diana en hommage à cette héroïne. Wonder Woman revêt à nouveau cette armure lors de War of the Gods, et l’accompagne d’une hache et d’un bouclier marqués de son symbole.

À LIRE AUSSI : Wonder Woman en guerre contre le Quatrième Monde ! [Critique de Wonder Woman Rebirth tome 5]

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 44 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.