Les 15 costumes les plus marquants de Wonder Woman !

Diana, princesse pirate

(image © DC Comics)

Lors d’une expédition dans l’espace, Wonder Woman est capturée par des esclavagiste et envoyée dans une planète-prison. Elle mène une rébellion, et entame une guérilla contre l’empire esclavagiste. Ceux-ci l’ayant privée de son uniforme, elle adopte un costume rappelant ses symboles. Un bandana orné d’une étoile évoque sa tiare, et une ceinture portant ses initiales stylisées renvoie à la sienne. En revanche, la couleur noire de ces vêtements marque des méthodes plus violentes qu’à son habitude.

 

 

Diana, reine du cuir

(image © DC Comics)

Hippolyta reçoit des visions annonçant la mort de Wonder Woman. Afin de sauver sa fille, elle prétend que Diana n’est plus digne du titre et organise un nouveau tournoi. Grâce aux manœuvres d’Hippolyta, Artemis l’emporte et devient la nouvelle Wonder Woman. Cependant, Diana reste aux États-Unis. Déchue de son titre, elle adopte un gilet bleu, une brassière/harnais en cuir et short étoilé. Ce look plus déshabillé qu’à l’habitude semble avoir été improvisé en urgence par Brian Bolland. William Messner-Loebs surnommait cette période « Porn Wonder Woman »… Lors du crossover Amalgam, Diana retrouve ce costume alors qu’Ororo utilise la parure traditionnelle de Wonder Woman.

 

 

Déesse de la Vérité

(image © DC Comics)

Le démon Neron parvient à tuer Wonder Woman. Cependant, Héra l’élève au rang de divinité. Diana devient alors Déesse de la Vérité. Elle aide sa mère à endosser le rôle de Wonder Woman et ainsi d’expier ses fautes. Durant cette période, Diana porte la tunique propre aux dieux grecs, et des versions dorées de ses bracelets, ceinture et tiare. Cependant, à force de braver les interdits de l’Olympe, elle est renvoyée sur Terre et reprend son rôle.

À LIRE AUSSI : Les dessous de Wonder Woman : 5 faits étonnants sur la création de la plus connues des super-héroïnes !

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 57 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.