Judge Dredd Aliens Predator : la totale ! Triple dérouillée [avis]

(image © 2000 AD, Dark horse)

L’album Judge Dredd Aliens Predator est le crossover le plus heavy metal et bourrin de la décennie. Ces récits forment un cocktail généreux en grosses pétoires, en bave gluante et en hémoglobine. Jouissif !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

(image © 2000 AD, Dark horse)

 

À LIRE AUSSI : Aliens : Perdition, terreur pure [critique]
Après 2 premiers albums consacrés uniquement au Predator, Chasseurs et Intouchables, l’éditeur Vestron continue à explorer les adaptations de franchises ciné en comics. Il nous revient avec un album réunissant pas moins de 3 crossovers totalement jubilatoires. Oubliez les très décevants Alien vs. Predator des années 2000. Dans Judge Dredd Aliens Predator : la totale !, Chaque licence nous revient au sommet de sa forme. L’esprit heavy metal et bourrin comme on les aime. Blam !

 

(image © 2000 AD, Dark horse)

 

Judge Dredd Aliens : Infestation

À LIRE AUSSI : Aliens Xénologie : des nouvelles à base de xenomorphes
Vestron
ouvre donc le bal avec la réédition de Judge Dredd Aliens : Infestation. Andy Diggle et John Wagner imagine une intrigue qui permet d’employer le meilleur des 2 mondes : Mega City One et ses Juges d’un côté, les Aliens de l’autre. Les 2 scénaristes ne perdent pas de temps : il suffit qu’un Alien infiltre un hôpital de Mega City One pour qu’on appelle Judge Dredd et ses équipiers à la rescousse. Infestation ne vire pourtant pas à la boucherie. Enfin si un peu tout de même, mais disons que le scénario va amener les Judges à enquêter pour comprendre la présence d’un Alien en pleine ville. Malins, Andy Diggle et John Wagner relient l’explication de sa présence au passé de Judge Dredd. Ils n’hésitent pas non plus à utiliser quelques figures connues des lecteurs de 2000 AD. La confrontation entre le héros et les Aliens est un vrai petit plaisir, soutenu par des dessins parfaitement adaptés à l’ambiance signés Henry Flint.

 

(image © 2000 AD, Dark horse)

 

Judge Dredd Predator : Confrontation

À LIRE AUSSI : Predator, Chasseurs : le grand retour de Predator en comics ! [avis]
Peut-être le crossover le plus faible du lot. Non pas qu’il soit mauvais, loin de là, mais c’est le récit le plus court et donc le plus « basique » de Judge Dredd Aliens Predator : la totale !. Logiquement inspiré par le film Predator 2, John Wagner imagine une traque entre Dredd et un Predator sans les rues de Mega City One. C’est tout ? Presque, et c’est déjà pas mal. Le seul petit bémol que je peux faire à cette chasse urbaine, c’est de ne pas utiliser une idée tout juste esquissée : le Juge Schaefer, l’équipière de Dredd, est en réalité la descendante de Dutch, le personnage d’Arnold Schwarzenegger dans le 1er film Predator. Hélas, hormis la référence, John Wagner n’utilise pas cette idée complètement. Au final, Confrontation est un mano a mano très agréable, servi par les dessins délicieusement rétro d’Enrique Alcatena. Une valeur sûre.

 

(image © 2000 AD, Dark horse)

 

Judge Dredd Aliens Predator : Extermination

Vestron a gardé le meilleur pour la fin. Au-delà des limites de Mega City One, il y a la Terre Maudite, une vaste étendue désertique. C’est là que vit le Dr Reinstöt, émule post-apo du Dr Moreau. Par un concours de circonstance, ce savant fou a mis la main sur de l’ADN d’Alien et a réussi à capturer un Predator. Judge Dredd et ses équipiers ne tardent pas à venir frapper à sa porte, surtout qu’il y a un vieux compte en suspend entre les 2 hommes. Règlement de compte qui va tourner au cauchemar, puisqu’une équipe de Predators ont la ferme intention de sauver son congénère des griffes du Dr Reinstöt. L’action peut commencer… Et dans ce registre, c’est un festival ! Mis en scène de manière très généreuse par un Christopher Mooneyham en grande forme, Extermination enfile les scènes de combat, verse sans compter dans le fan service (oh, des hybrides…). Difficile de lâcher l’intrigue de John Layman une fois commencée, même si, avouons-le, tout cela frôle parfois l’absurde. Qu’importe, l’esprit bis souffle généreusement sur cette Extermination qui laissera le lecteur repu par tant de bourrinage. Une madeleine de Proust, oui, mais quel pied ! ■

À LIRE AUSSI : Judge Dredd, les Affaires classées : bande dessinée anglaise, irrévérencieuse et contestataire

(image © 2000 AD, Dark horse, Vestron)

Judge Dredd Aliens Predator : la totale ! est un comics publié en France chez Vestron.




A propos Stéphane Le Troëdec 313 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.