Critiques Doopiennes, le marathon comics : semaine 17 !

 

Batman : The Detective n°1

(Tom Taylor/ Andy Kubert)

critiques doopiennes
(Image : © DC Comics)

Batman, The Detective n°1 : ça raconte quoi ?

Nouvelle mini-série réalisée par Tom Taylor, l’un des scénaristes qui a le vent en poupe chez DC et qui s’est vraiment révélé avec non seulement Injustice, mais aussi DCeased, qui ont été 2 cartons dans les ventes. Après avoir repris la série Nightwing, le voici aux commandes de la roll’s royce des superhéros DC, à savoir Batman. Le récit se passe dans un futur proche. Un attentat dans un avion conduit un Bruce Wayne vieillissant en Angleterre, où il va s’allier avec l’ancienne Squire (devenue depuis Knight), la Batwoman de la perfide Albion. En effet, un groupe déguisé en Batman semble créer le chaos.

Une histoire classique

Tom Taylor est ce que j’appelle un bon scénariste de comics. Contrairement à tous ces auteurs qui arrivent et changent tout en quelques épisodes, se moquant de la continuité de leurs personnages, je trouve qu’il s’intègre parfaitement dans le processus d’une série régulière. Et pourtant ce Batman : The Detective est tout le contraire de cela. Je ne sais même pas s’il s’intègre bien dans une continuité future. Mais peu importe, on sait qu’il respectera l’esprit du personnage. Et de fait, pour le moment, il ne se passe pas grand-chose. On a une intrigue assez classique, où Batman se retrouve face à un groupe qui a un rapport avec lui, et qui me fait un peu penser à ce qu’avait fait James Tynion IV sur Detective Comics. Le lien entre Batman et les innocents qu’il a sauvés durant toute sa carrière semble être un thème à la mode. L’idée de changer Batman de pays est elle aussi bienvenue, même si clairement Tom Taylor n’en fait pas grand-chose pour le moment. À peine avons-nous droit à une référence à John Constantine pour fixer le décor. Mais cela aurait pu se passer un peu n’importe où !

Des dessins efficaces

Aux dessins, c’est le toujours très cinématique Andy Kubert qui réalise la série. Et généralement, il est toujours affecté à de gros projets. Cette fois-ci, il s’encre lui-même et de fait, je trouve qu’il a une tendance à s’auto-caricaturer un peu. Qu’on ne s’y trompe pas, cela reste très bon. Andy Kubert est un réel dessinateur de comics, avec ses qualités et ses défauts, mais je suis toujours très admiratif de son travail. En gros, ça pète, mais je préfère toutefois quand il a un encreur un peu « sale » qui donne une certaine rugosité à ses traits, comme auraient pu le faire Klaus Janson ou encore Mark Pennington ou Bill Sienkiewicz. Après, son sens du design, ses qualités graphiques et sa maîtrise narrative sont toujours un réel plaisir pour les yeux. Même si ce n’est pas son meilleur travail.

Difficile d’en dire plus sur ce Batman : The Detective n°1, qui reste très classique pour le moment sur sa forme, mais aussi sur son fond. Ce n’est pas un échec pour autant. À suivre donc !

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli

Batman : The Detective n°1 est un comics publié par DC Comics aux USA.

critiques doopiennes
(Image : © DC Comics)

 

La suite avec Avengers Arena !

À LIRE AUSSI :BATMAN : 15 réalités où les parents de Bruce Wayne ont survécu !

Batman parents vivants
(image © DC Comics)




A propos Doop 370 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*