Future State – Batman, tome 1 : Un Batman du futur convaincant dans un comics dystopique consacré aux héros de Gotham

Future State Batman
(image © DC Comics, Urban Comics)

Bienvenue dans un futur possible de DC Comics ! Future State – Batman se consacre à la Gotham dystopique et aux personnages de la Bat-family. Un album « mosaïque » où le bon côtoie le médiocre, mais qui au final s’avère rafraichissant.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Future State Batman
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Perpetua et le Batman qui rit ont été vaincus. Mais leur défaite a ébranlé le tissu spatio-temporel du multivers, donnant ainsi naissance à de nouveaux futurs. Future State – Batman se focalise sur un futur de la ville de Gotham City. Le Batman que nous connaissons est laissé pour mort et le terrible et mystérieux Magistrat règne d’une main de fer sur Gotham. La résistance s’est organisée autour d’anciens alliés de Bruce Wayne et de la Bat-family. Pour se débarrasser d’eux, le Magistrat a fait voter une loi qui interdit le port du masque… et autorise ses forces de l’ordre de tirer à vue toute personne évoluant masquée dans les rues de Gotham ! Cela n’empêche pas un homme de reprendre la cape du Chevalier Noir… « The Next Batman » !

 

Future State Batman
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Future State, c’est quoi ?

À sa sortie aux USA début 2021, Future State est une pause éditoriale pour permettre à DC de respirer après les années de Metal et Death Metal sous la houlette de Scott Snyder. Dans Future State, DC Comics explore le futur possible de son univers, qui voit apparaître de nouvelles versions de ses héros emblématiques. C’est aussi une parenthèse avant d’embrayer sur le prochain statu quo appelé Infinite Frontier. Aux USA, Future State est composé d’épais singles composés d’une série principale et de nombreux back-up qui viennent compléter la trame principale. La particularité de ce Future State – Batman publié par Urban Comics en France est de se concentrer sur les histoires liées aux personnages de Gotham City. Si vous êtes curieux de tout découvrir dès maintenant, Ben Wawe vous a concocté un dossier qui revient épisode par épisode sur Future State.

 

Future State Batman
(image © DC Comics, Urban Comics)

 

Un nouveau Batman convaincant

Le point culminant de Future State – Batman, c’est donc The Next Batman. En 4 épisodes, le scénariste John Ridley nous fait découvrir un nouveau Batman qui vient remplacer Bruce Wayne. Avant d’entamer ces épisodes, je craignais que John Ridley nous rejoue un Dark Knights Returns, c’est-à-dire en gros un Batman qui serait passé sous les radars qui revient pour affronter le vilain en place. Heureusement, il n’en est rien : Bruce Wayne semble avoir réellement disparu, puisqu’il n’apparaît pas dans cet album (encore que, on n’est pas à l’abri d’une surprise). L’histoire se concentre uniquement sur la nouvelle identité du Batman, éventée dès la campagne promo américaine par DC Comics. Le choix déplaira certainement aux lecteurs réac’, mais le moins qu’on puisse dire c’est que le scénariste réussit son coup. Le Batman de Ridley est assez différent de Bruce Wayne, il se pose évidemment énormément de questions, mais surtout il a une vie privée, ce qui permet au scénariste d’apporter certaines choses qu’on ne lit pas dans Batman depuis bien longtemps. L’environnement dystopique est bien exploité et Batman n’est pas un uber-Batman capable de vaincre n’importe qui d’un claquement de doigts et ses relations avec les forces de l’ordre sont bien différentes de celles qu’on connaît. Bref, c’est un Batman peut-être plus humain, plus faillible et moins parfait, mais quoiqu’il en soit, voici un Next Batman rafraîchissant. (suite de l’article page suivante)

 




A propos Stéphane Le Troëdec 550 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*