Critiques doopiennes, le marathon comics : semaine 16 !

critiques doopiennes marathon comics
(image © Marvel Comics, IDW Publishing, Image Comics, DC Comics)

Les critiques doopiennes, le « marathon comics » est un challenge de taille : une review de comic-book par jour ouvré enrobée dans une rubrique hebdomadaire!  Une seule question se pose : jusqu’à quand vais-je tenir ?  16 semaines d’affilée, 4 mois et je commence réellement à tirer la langue. Faire une critique d’un comics par jour, c’est faisable, mais cela impose aussi de lire un comics par jour. Et quand ce sont des TPB de 10 ou 12 épisodes, forcément ça prend du temps et de l’énergie !
■ par Doop

 

Les comics au sommaire de cette semaine

On va se tourner un peu vers des nouveautés VO cette semaine, avec la critique de 2 comics très attendus :  la relance de Alien par Marvel mais aussi les débuts de Geoff Johns et Gary Frank chez Image avec Geiger ! On fera un retour dans le passé avec la grosse déception de la semaine : Buffy Saison 8 et on ira rejoindre le royaume des Faeries avec Wonder Woman / Batman : La chute de Tir Na Nog par Liam Sharp. Et on terminera par le nouveau fil rouge de ces critiques: les aventures de la puissante Thor alias Jane Foster !

 

Avant propos

 Les Critiques Doopiennes, le marathon comics sont le reflet de mes lectures « à chaud » et assurément trop passionnées. Je vous promets toutefois de rester le plus impartial possible, de ne pas mettre de spoilers et de toujours développer mon avis. Une règle immuable : « Lorsqu’on lit une critique, le meilleur moyen de se faire un avis, c’est toujours de lire le comics en question » ! Ces critiques sont surtout là pour vous permettre de découvrir des titres et pourquoi pas, échanger vos opinions sur notre page Facebook. Alors ? Brocoli (comics de qualité notés de 1 à 5) ou Chamois (comics qui ne sent pas très bon) ? C’est parti !

 

Alien n°1

(Phillip Kennedy Johnson/Salvador Larocca)

critiques doopiennes
(Image : © Marvel Comics)

Alien n°1 : ça raconte quoi ?

Gabriel Cruz est le chef de la sécurité d’une station spatiale ! Et aujourd’hui, il part à la retraite. Il pense rentrer chez lui et remettre les choses en ordre avec son fils qui ne lui reproche d’avoir laissé passer son travail avant sa famille. Il laisse aussi derrière lui une rencontre compliquée avec des Aliens, qui ont massacré une partie de son équipe quelques années plus tôt. Et, comme d’habitude, tout va mal se passer.

Moins débile que prévu

Sincèrement, je ne sais pas trop pourquoi j’ai lu ce comics. Parce que franchement, les franchises en comics, ça ne m’a jamais réellement passionné ! Si certains récits Alien sont plutôt réussis, cela ne m’a jamais attiré. Difficile de trouver quelque chose de très original, même quand il s’agit de scénaristes et dessinateurs confirmés. De plus, la relance Star Wars par Marvel ne m’a pas convaincu du tout. Comme Philip Kennedy Johnson semble être la nouvelle coqueluche des comics (on lui a même confié les titres Superman après Bendis), il était toujours intéressant de voir à quel point il allait pouvoir proposer quelque chose de nouveau. Et, mine de rien, j’ai plutôt été assez surpris de l’intrigue, qui, si elle est quand-même moyenne et ultra-classique, propose quand-même une réflexion un peu plus profonde que ce que j’attendais.

Mon ennemi c’est Weyland !

Les fans, je pense, retrouveront certains aspects de la franchise. La corporation, les Bishop, cela fonctionne même si cela sent un peu le passage obligé. Pour le moment, ce qui fait surtout le sel de la série c’est la relation entre Gabriel et son fils, relation qui prend un tournant assez imprévu à la fin de leur 1ère rencontre. Nous avons le début d’une esquisse sur les corporations et le terrorisme. Après est-ce que cet aspect va être développé ou est-ce que cela n’est que le point de départ d’un truc bourrin et sans saveur ? Cela reste à voir. Mais si vous cherchez beaucoup d’alien et d’action, vous n’en aurez pas dans ce 1er numéro. Et c’est appréciable. On a aussi une sous-intrigue avec les rêves de Gabriel, proposant une princesse Alien à forme humaine, qui semble avoir du potentiel.

Des dessins qui ne fonctionnent pas

En revanche, au niveau graphique, c’est une horreur. C’est assez terrible parce que Salvador Larroca, que j’aimais beaucoup au début de sa carrière, était un véritable dessinateur. En revanche, depuis qu’il a troqué ses pinceaux et crayons pour une approche totalement numérique, il s’est crée un style réaliste qui ne fonctionne plus du tout. Et pourtant j’avais retrouvé quelques aspects du dessinateur sur Dr Doom. Même ses Star Wars étaient plutôt bons. Mais là, c’est abominable. Dès qu’il s’agit de représenter des Alien, cela marche, en revanche, ses personnages humains sont vraiment ratés.  Du coup, on est sur du très mauvais Salvador Larroca, et cela tire la série vers le bas. Je lirai quand-même la suite pour voir où cela va. Même si ce n’est pas faramineux, les 2 artistes ont réussi déjà à ne pas me faire quitter cette relance d’Alien dès le 1er épisode, ce qui est déjà un exploit !

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli demi

Alien est un comics publié par Marvel Comics et inédit en France pour l’instant

critiques doopiennes
(Image : © Marvel Comics)

 

À suivre : une autre franchise tueuse de vampires !

LIRE AUSSI : Aliens : Perdition, terreur pure 

(image © Dark Horse)

 




A propos Doop 370 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*