Avengers : 15 voyages dans le temps potentiellement catastrophiques !

(image © Marvel Comics)

Tous les spectateurs sont persuadés que les superhéros Marvel vont voyager dans le temps pour vaincre Thanos dans Avengers : Endgame. Dans les comics, les déplacements temporels sont évidemment loin d’être rares. Voici 15 voyages dans le temps qui auraient pu très mal finir pour les Avengers !
■ par JB

 

Une théorie majeure sur Avengers : Endgame est que les héros utiliseront le voyage dans le temps afin d’empêcher Thanos de décimer la population de l’Univers Marvel. Dans les comics, les membres des Avengers sont eux-mêmes régulièrement confrontés à cette thématique liée au temps. Menaces venues du futur, alliés de plusieurs époques confondues ou bien sauts temporels réalisés par les Avengers eux-mêmes… Chez Marvel, les problèmes de temps ne sont pas nouveaux ! Voici 15 exemples de rencontres avec des voyageurs temporels ou de balades de nos héros dans l’avenir et dans le passé de l’Univers Marvel !

 

Les Avengers voyagent dans le temps

Au fil de leurs aventures, les Avengers affrontent des menaces très variées. Ainsi,pour différents prétextes, ils se sont parfois retrouvés dans le passé ou le futur de la Terre. Ou bien ils ont dû recourir aux voyages dans le temps pour trouver solutionner un problème. Mais évidemment, il est toujours très dangereux de modifier le cours du temps…

 

 

Bucky a-t-il survécu ?

(image © Marvel Comics)

Aujourd’hui, on sait que Bucky Barnes a survécu à l’accident qui a expédié Steve Rogers dans les eaux glacées qui l’ont congelé. Cependant, Captain America n’a pas attendu Ed Brubaker et son run pour vérifier cette théorie. Dès Avengers 56, Steve Rogers et quelques Avengers utilisent une machine à remonter le temps. Celle-ci leur permet de rester intangible et d’observer en toute discrétion les évènements qui ont conduit à la disparition de James Buchanan. En effet, dans le passé, le Baron Zémo a capturé Cap et Bucky et les a attachés à un drone en partance pour Berlin. Un incident rend les Avengers tangibles et un combat commence entre eux et les troupes de Zémo. Alors que les héros disparaissent peu à peu, Captain America tranche de son bouclier les liens qui retenaient les Steve Rogers et Bucky Barnes du passé. Ce n’est cependant que bien plus tard qu’il apprendra la survie de son ancien équipier.

 

 

La Sorcière Rouge de Salem

(image © Marvel Comics)

Dans Marvel Team-Up 42 à 44, La Sorcière Rouge est inexorablement attirée vers l’un des repaires de Fatalis. Ce n’est cependant pas le souverain de Latvérie qui est à l’origine de cet appel mais un fanatique religieux du nom de Cotton Mather, qui utilise la machine de Fatalis pour aller dans la ville de Salem à l’époque des procès contre les prétendues sorcières. C’est un certain Dark Rider qui est derrière cet enlèvement. Il cherche en effet des êtres de pouvoir afin d’absorber leur énergie et devenir éternel. Spider-Man, Vision et la Sorcière Rouge parviennent à le vaincre avec l’aide inattendue de Fatalis et d’une autre Avenger, Dragon-Lune. Cependant, le combat empêche Spider-Man de sauver les innocents accusés de sorcellerie, qui sont pendus durant l’affrontement.

 

 

Ô Captains, mes Captains

(image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : 15 SUPER-SOLDATS Marvel parmi les plus DANGEREUX (autres que Captain America)
Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs hommes ont repris le costume de Captain America après la disparition de Steve Rogers. Parmi eux, Jeff Mace se découvre un cancer. Il demande au Contemplateur, l’un des Doyens de la Galaxie, une dernière aventure. Le Contemplateur rassemble les Captains de plusieurs époques (Mace, Rogers, l’Esprit de 76 et William Burnside, le Captain America des années 50) pour un dernier combat. Après leur victoire, Jeff Mace est en paix et prêt à combattre sa maladie. Cependant, le Contemplateur n’en a pas fini avec les Captain America et en rassemble une nouvelle fournée (U.S. Agent, Bucky Barnes, American Dream du futur dit « MC2 », un Steve Rogers débutant) lorsque le corps congelé de Steve Rogers est extrait du temps, faisant de l’Amérique moderne une dystopie.

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 66 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.