10 histoires COMPLÈTEMENT folles et OFFICIELLES… que DC COMICS veut vous faire oublier !

Les origines des pouvoirs de Flash !

(image © DC Comics)

Barry Allen est membre de la police scientifique de la ville de Central City. Un soir, alors qu’il se tenait près d’une étagère couverte de produits chimiques, un éclair renverse l’étagère sur Barry. Peu après, Barry Allen se découvre une super-vitesse et devient le héros Flash. Des années plus tard, on apprendra que le futur Barry Allen a lui-même provoqué l’incident qui a donné ses pouvoirs à son moi passé. Mais The Flash n°167 propose une origine plus étonnante. Alors qu’il affronte des gangsters lambda, Flash se voit prendre feu ! Il vient de perdre l’aura qui le protégeait de la friction qu’engendre sa vitesse. Un être étrange apparaît et revendique la perte de ce pouvoir. Il se présente comme Mopee, initié de classe 10 des Aides Célestes. Extraterrestre ? Ange ? L’histoire reste floue sur sa nature. Mopee est chargé par ses supérieurs de donner des pouvoirs à un être digne. Il déclenche ainsi l’incident qui donne ses pouvoirs à Barry. Mais Mopee, très distrait, met des années à revenir au rapport. Ses supérieurs lui apprennent qu’il a commis une erreur. Pour conférer des pouvoirs à son élu, Mopee devait utiliser des objets qui lui appartiennent. Hors, les produits chimiques appartenaient à la ville de Central City ! Barry Allen et Mopee résolvent ces problèmes administratifs. Mais DC Comics préfère oublier cette origine extraterrestre ou angélique des capacités de Flash…

 

 

La famille Wonder Woman !

(image © DC Comics)

Voyant le succès de Superboy, DC Comics tente de développer des histoires avec les aventures de Wonder Woman dans sa jeunesse. Wonder Woman n°107 révèle qu’elle était connue sous le nom de Wonder Girl dans son adolescence, et comme Wonder Tot dans sa prime jeunesse dans Wonder Woman n°113. L’idée plaît aux lecteurs, qui demandent une aventure rassemblant Wonder Girl, Wonder Tot et Wonder Woman. Dans Wonder Woman n°124, Hippolyte, la mère de Diana, utilise la technologie des amazones pour créer une histoire fictive avec les différentes versions de sa fille. Le problème, c’est que peu à peu, les auteurs oublient le côté fictif de ces récits. Au point que Wonder Girl rejoint les Teen Titans ! Le temps que DC Comics résolve cette bourde et étoffe l’entourage de l’amazone, la famille Wonder Woman fait un temps partie de la continuité avant d’être reléguée sur la Terre 124.1 !

 

LIRE AUSSI : Justice League : 15 criminels qui ont rejoint Ligue de Justice de DC Comics !

criminels Justice League
(image © DC Comics)




A propos JB 186 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*